Données personnelles

28 mai 2020 08:08; Act: 28.05.2020 11:09 Print

L'Arizona lance une procédure contre Google

La justice de cet État américain estime que le géant des technologies continue de tromper les utilisateurs à propos de la géolocalisation.

storybild

L’Arizona reproche à Google de donner l’impression à ses utilisateurs qu’ils peuvent désactiver le suivi de la géolocalisation, mais de passer par d’autres chemins pour envahir la vie privée (archives). (photo: KEYSTONE/AP/MARCIO JOSE SANCHEZ)

Sur ce sujet
Une faute?

Nouvelle affaire à suivre en justice pour Google: l’Arizona a intenté une procédure, mercredi, contre le géant de la recherche en ligne, accusé d’avoir collecté des données personnelles que ses utilisateurs voulaient ne pas fournir.

«Google donne l’impression à ses utilisateurs qu’ils peuvent désactiver le suivi de la géolocalisation, mais l’entreprise passe par d’autres chemins pour envahir la vie privée», a déclaré Mark Brnovich, le procureur général de l’Arizona, dans un communiqué.

«Il est quasi impossible d’empêcher Google de suivre vos mouvements, même si vous n’en avez pas conscience ou que vous n’avez pas donné votre accord. C’est contraire à la loi de l’Arizona, et même les sociétés les plus innovantes doivent se conformer à la loi», continue-t-il.

Publicités ultraciblées

Mais le procureur et les avocats «ont décrit de manière inexacte nos services», a réagi pour l’AFP, Jose Castaneda, un porte-parole de Google. «Nous avons toujours intégré des systèmes de respect de la vie privée dans nos produits et fourni des protections solides en matière de données de localisation. Nous avons hâte de rétablir la vérité», a-t-il ajouté.

Le groupe californien, qui accapare la plus grosse part des recettes publicitaires numériques mondiales, met à disposition des services «gratuits», comme la recherche, le navigateur Chrome, la plateforme YouTube, le système d’exploitation Android sur les smartphones ou encore l’application Google Maps.

Les interactions des utilisateurs avec ses produits lui permettent de récolter des données sur leurs profils et de vendre des espaces publicitaires ultraciblés, à très grande échelle. Mais l’Arizona, comme d’autres autorités publiques ou organisations civiles par le passé, l’accusent d’appliquer ce modèle économique coûte que coûte, même si les usagers ont désactivé la géolocalisation sur leur smartphone.

Plusieurs enquêtes

L’État américain a décidé d’enquêter après la parution d’une dépêche de l’agence Associated Press en 2018, qui montrait que «même si l’historique des lieux visités est éteint, Google récolte subrepticement des informations sur l’emplacement des personnes grâce à d’autres fonctions, comme l’activité sur le web et les applis, et s’en sert pour vendre des publicités».

L’enquête «a révélé que Google utilise des pratiques trompeuses et injustes pour collecter le plus d’informations possibles et fait en sorte qu’il est extrêmement difficile pour les utilisateurs de comprendre ce qui est fait avec leurs données», argumente l’Arizona. Plusieurs enquêtes sont en cours au niveau fédéral et des États fédérés sur les pratiques vis-à-vis de la concurrence ou de la gestion des données des grandes plateformes numériques comme Google, Facebook, Amazon ou Apple.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frida Humpapa le 28.05.2020 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Le Monde se réveille, c'est bien, il est temps...

  • veritis le 28.05.2020 19:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et oui. par tous les moyens ils vous suivent nos amis google

  • La lutte continue le 28.05.2020 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo mais ce n'est qu'un premier pas, il faudra faire de même pour Amazon et Facebook ! Les Gafa doivent être démantelés pour le bien de l'humanité.

Les derniers commentaires

  • veritis le 28.05.2020 19:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et oui. par tous les moyens ils vous suivent nos amis google

  • La lutte continue le 28.05.2020 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo mais ce n'est qu'un premier pas, il faudra faire de même pour Amazon et Facebook ! Les Gafa doivent être démantelés pour le bien de l'humanité.

  • zaz le 28.05.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a chaque debut de mois Google m envoie un rapport sur mes déplacements du mois précédent et chaque fois ce n est qu un tissu d âneries. Leur système en plus d être intrusif et totalement erroné. Et pour ce qui est des pubs je ne les regarde jamais mais je n ai pas l impression d un ciblage pertinent.

  • Frida Humpapa le 28.05.2020 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Le Monde se réveille, c'est bien, il est temps...

    • PChrisnew le 28.05.2020 09:35 Report dénoncer ce commentaire

      Hum il est déjà trop tard... et cela c'est sans compter sur tous les amis que Google nous vend. Les amis qui nous veulent du bien et pour notre bien prennent bien connaissance des habitude de ses clients.