Réseau social

27 juin 2014 10:25; Act: 27.06.2014 17:19 Print

L'employé Facebook type est un homme blanc

Le site de socialisation a publié pour la première fois un rapport sur la diversité de ses employés. Il promet de faire mieux.

storybild

Mark Zuckerberg, président de Facebook (au centre), représente l'employé type du réseau social. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

«Chez Facebook, la diversité est essentielle pour réaliser notre mission. Nous construisons des produits pour connecter le monde, et cela signifie que nous avons besoin d'une équipe qui comprenne et reflète les différentes communautés et cultures qui sont nombreuses», a écrit mercredi sur son site le réseau social. Pour la première fois, celui-ci a publié un rapport sur la diversité de ses employés. Et au vu des chiffres publiés, Facebook admet qu'il reste encore du chemin à parcourir, afin d'obtenir une véritable mixité des genres et des cultures au sein de ses équipes.

En effet, 69% des près de 7 000 employés de Facebook sont des hommes et 57% sont blancs. Pour le reste, 34% sont asiatiques, 4% hispaniques, 3% métis et 2% noirs. La disparité homme-femme est d'autant plus accentuée dans les emplois technologiques: 85% d'hommes contre 15% de femmes avec 53% de salariés blancs. Pour les autres secteurs de la société, on frôle par contre la parité: 53% d'hommes contre 47% de femmes.

Une place pour les femmes

«Nous avons commencé à faire des progrès», rassure le site de socialisation qui liste divers partenariats soutenant les études et les carrières des femmes et des différentes minorités.

Chez Yahoo!, qui a fait preuve du même type de transparence, la semaine dernière, les statistiques révèlent la même tendance: 62% de ses employés sont en effet masculins. Quant à Google, il avait indiqué en mai dernier que 70% de ses 50 000 employés étaient des hommes au 1e janvier 2014. Le géant du web a par ailleurs annoncé la semaine dernière avoir lancé son programme «Made with Code», qui vise à encourager les femmes à s'impliquer davantage dans l'informatique, accompagné d'un investissement de 50 millions de dollars.

(L'essentiel/ man)