Téléphonie

16 février 2021 13:30; Act: 16.02.2021 14:09 Print

La 5G pourrait perturber les voyages en avion

Les téléphones 5G pourraient perturber le fonctionnement des altimètres des avions, a-t-on appris auprès de la Direction générale de l'aviation civile française.

storybild

Plusieurs mesures de prévention ont été mises en place. (photo: AFP/Justin Tallis)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'utilisation d'appareils 5G à bord des aéronefs pourrait conduire à des risques d'interférences conduisant à des erreurs potentielles sur les mesures d'altitude», a précisé à l'AFP un porte-parole de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), qui recommande d'éteindre ces mobiles à bord des appareils.

Ce possible phénomène, dû au «brouillage de signal par une onde de fréquence proche et de puissance comparable ou supérieure à celle des radioaltimètres», provoquerait des erreurs «particulièrement critiques lors des phases d'atterrissage sur les instruments», a relevé la DGAC. L'administration a émis la semaine dernière un bulletin d'information à ce sujet, à destination des opérateurs de vols.

Limitation du niveau de puissance

Ce document mentionne plusieurs mesures de prévention. Il demande en particulier qu'à bord, «tous les appareils électroniques compatibles en 5G (soient) en mode avion ou éteints».

La DGAC a en outre indiqué avoir «cadré les conditions de mise en œuvre des antennes 5G sur le territoire afin de maîtriser ces risques d'interférence avec les systèmes embarqués lors des phases d'atterrissage sur les aéroports français».

Cela s'est traduit par une limitation du niveau de puissance des émissions des antennes 5G, en cours de déploiement sur le territoire, «à proximité des 17 aéroports certifiés pour des opérations d'atterrissage dits "tous temps"», selon la DGAC qui avait annoncé en novembre des «analyses techniques complémentaires» pour «s'assurer de la compatibilité de ces stations avec les besoins de l'aviation civile».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • météo vaporeuse le 16.02.2021 18:57 Report dénoncer ce commentaire

    la 5G utilise large spectre de fréquences élevées. Certaines peuvent perturber par une confusion. C'est le cas de la vapeur d'eau dans l'atmosphère (23,6 GHZ) qui permet entre autres des calculs météo qui seraient totalement faussés si cette même fréquence est utilisée pour autre chose. Et ce n'est qu'un aspect !

  • pffff le 16.02.2021 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Décidément pas une invention pour rattraper l’autre

  • toya le 16.02.2021 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est du n’importe quoi le 5G Pour quand le 6G? Arrêtez de gâcher la nature

Les derniers commentaires

  • McGregor le 21.02.2021 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    No 5G Go 6G ! ! !

  • Hamish 54 le 17.02.2021 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    STOP à LA 5G!!!!

  • Tome le 16.02.2021 23:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Génial on risque un crash en ville à Luxembourg. Il ne manque plus que ça.

  • Lulu le 16.02.2021 23:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dangereux pour les avions mais pas pour les humains ... hmmm ?!???

  • tristesse le 16.02.2021 22:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout va pour le mieux, même pas foutu de faire fonctionner la 4g comme il faut alors la 5g ce sera k 'hecatombe aerienne