E-sport

28 mai 2019 09:53; Act: 28.05.2019 10:24 Print

La Fortnite World Cup au cœur d'une polémique

Alors que la compétition bat son plein, l'aide à la visée des joueurs manettes enflamme la communauté pro du battle royale d'Epic Games.

storybild

Le joueur pro Gotaga s'est plaint de l'utilisation abusive de l'aide à la visée par certains joueurs durant les qualifications de la Fortnite World Cup. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Une polémique a éclaté à mi-chemin des qualifications pour la Fortnite World Cup: selon le joueur professionnel Gotaga, les joueurs manettes seraient avantagés par rapport aux joueurs clavier/souris. Sur Twitter, le Français s'est plaint de l'efficacité de l'aide à la visée, quasi indispensable pour jouer à la manette mais que certains exploitent de manière abusive pour viser automatiquement leurs adversaires.

Son coup de sang a été immédiatement suivi d'une avalanche de réactions sur les réseaux sociaux, déclenchant une guerre ouverte entre défenseurs et pourfendeurs de la manette. Face à l'ampleur de la querelle, un tournoi «Fortnite» français a même décidé d'interdire purement et simplement son utilisation.

Un vieux débat

Le conflit ne date pourtant pas d'hier. La puissance de l'aide a la visée a été pointée du doigt en février déjà, et le studio Epic Games avait alors apporté des modifications à cette dernière. Mais les passes d'armes de ces dernières semaines interviennent dans un contexte compétitif aux enjeux élevés, après la qualification de plusieurs joueurs manettes pour la finale à New York. En cause également: la «meta» actuelle du jeu (l'ensemble des tactiques des joueurs), qui privilégie le corps-à-corps.

«De loin, oui le clavier/ souris est plus fort», reconnaît Gotaga. «Mais de près et avec l'aide à la visée, le joueur consoles sera avantagé». Avec 30 millions de dollars en jeu, il y a fort à parier pour que la dispute se poursuive durant le reste de la compétition.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.