À Londres

12 septembre 2019 08:03; Act: 12.09.2019 11:55 Print

La génération Instagram dans un «studio selfie»

Des jeunes Britanniques se sont offerts, pour quelques heures, un vrai studio photo, afin de publier leurs selfies préférés sur les réseaux sociaux.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Ils posent dans une piscine remplie de boules roses ou en jetant des poignées de confettis multicolores: des jeunes Britanniques se sont offerts, pour quelques heures, un vrai studio photo, afin de publier leurs selfies préférés sur les réseaux sociaux. Des milliers d'adolescents sont venus jouer pendant six semaines les mannequins à la «Selfie Factory» (l'Usine à selfies), un studio de photographie éphémère installé à Westfield, l'un des plus grands centres commerciaux d'Europe, à Londres. L'espace, qui ferme jeudi, contient une vingtaine de pièces à thème: un mur de donuts, un énorme ours en peluche, une salle de restaurant typique des années 50... Autant de décors de rêve pour actualiser son fond d'écran ou récolter des «likes» sur les réseaux sociaux.

«J'aime toutes les différentes pièces», explique à l'AFP Molly Briant, de Stevenage (nord de Londres), qui a payé 10 livres sterling (11,20 euros) pour cette séance photo originale. «Ça va bien rendre sur Instagram (NDLR: le réseau social spécialisé dans le partage de photos et de vidéos) et ce sera différent de ce que j'ai déjà sur mon compte», ajoute la jeune femme de 19 ans. Des mères viennent prendre en photo leurs bébés assis à côté d'un téléphone vintage jaune vif. L'espace - dont le concept est populaire en Asie et aux États-Unis - a été imaginé par son propriétaire, Will Bower, 26 ans. Quand ils voyageaient, Will Bower et sa fiancée recherchaient toujours les meilleurs spots pour leurs photos destinées à Instagram.

«Vivre à travers Instagram»

Mais comme il y avait toujours foule aux endroits choisis, il s'est demandé pourquoi ne pas réunir, dans un même lieu, une multitude de scènes? C'est comme ça qu'est née The Selfie Factory. «Notre génération aime télécharger du contenu en ligne et c'est toujours difficile de trouver plus de contenu. The Selfie Factory vous offre une tonne de contenu en une seule expérience», vante-t-il. «Beaucoup de gens vivent leur vie à travers Instagram. Je suis sûre que des lieux comme ça vont se multiplier dans l'avenir», prédit Will Bower. «Les gens entrent, passent une heure à s'amuser et à prendre autant de photos qu'ils veulent».

Pour Jane Juby, 41 ans, c'est une bonne occasion de créer de beaux souvenirs avec ses deux filles, Nancy, 18 ans, et Ambre, 15 ans. «Nancy entre bientôt à l'université, donc nous cherchions des activités marrantes à faire ensemble avant qu'elle ne s'en aille», confie-t-elle. «Moi, ce n'est pas vraiment mon truc, mais c'est juste pour avoir des abonnés et poser!». Parmi la foule de jeunes, on repère quelques sexagénaires, qui prennent la pose tout sourire auprès d'un éléphant rose. Selon Will Bower, The Selfie Factory a aussi reçu la visite d'influenceurs, ces professionnels qui tirent leur rémunération de leur activité sur les réseaux sociaux.

Comme Eliza Bendall, 19 ans, qui se prend en photo avec une valise pleine de produits de beauté, bientôt vendus sur le marché. «J'espère qu'on aura vraiment des photos cool", dit-elle. "Pour l'instant, ma préférée est celle du restaurant des années 50, à l'ambiance très "Grease". J'adore», s'enthousiasme cette fan du film musical culte avec John Travolta et Olivia Newton-John.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fernando le 13.09.2019 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt les "Slofies" !!!! Et on continue à perdre ne niveau intellectuel.

  • Lavraievie le 12.09.2019 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    A nouveau on touche le fond!! Le pire c'est qu'ils n'ont même pas la capacité d'avoir un peu de recul vis à vis de leur comportement... triste tout ça.

Les derniers commentaires

  • Fernando le 13.09.2019 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt les "Slofies" !!!! Et on continue à perdre ne niveau intellectuel.

  • Lavraievie le 12.09.2019 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    A nouveau on touche le fond!! Le pire c'est qu'ils n'ont même pas la capacité d'avoir un peu de recul vis à vis de leur comportement... triste tout ça.

    • Mathias le 12.09.2019 17:40 Report dénoncer ce commentaire

      Selfiemania ! Une des maladies du 21ième siècle.

    • sic mundus creatus est le 13.09.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

      Le recul ils l'auront dans 15-20 ans lorsqu'ils pourront juger leurs "prouesses" sur internet vu que rien n'y est effacable...