E-sport

04 juillet 2020 11:53; Act: 04.07.2020 11:58 Print

La relève européenne envoie du très lourd

Un vent de fraîcheur souffle sur le LEC, le championnat européen de «League of Legends».

storybild

Humanoid est l’un des joueurs les plus dominants en Europe actuellement. (photo: Riot Games )

Sur ce sujet
Une faute?

Personne n’aurait parié sur un tel scénario. Après sept journées de championnat du LEC, les Mad Lions font la course en tête, avec six victoires pour une seule défaite. Mais ils relèguent surtout à bonne distance le champion en titre, G2 (4 victoires, 3 défaites) et Fnatic (3 victoires, 4 défaites). Ces deux équipes avaient pourtant l’habitude de dominer de la tête et des épaules cette compétition en ayant remporté chacune sept titres sur les quinze décernés à ce jour. Face à de telles machines à gagner, qui ont gardé leur contingent inchangé depuis le printemps, la performance des Mad Lions est d’autant plus remarquable.

Arrivés cette année en LEC, les Mad Lions incarnent cette relève ambitieuse et participent à l’éclosion de talents en Europe, à l’image de Carzzy et Kaiser, impériaux sur la botlane. Sur la midlane, c’est Humanoid qui a su s’imposer comme l’une des valeurs sûres en Europe, après avoir participé aux derniers championnats du monde avec Splyce (dont le slot a été racheté par Mad Lions).

Dans un improbable match au sommet contre Rogue, les Mad Lions se sont imposés lors de la dernière journée, en faisant la différence sur leur gestion de la carte et des teamfights. Les caractéristiques des toutes grandes équipes.

Mais il n’y a pas que les Mad Lions qui déjouent tous les pronostics. L’équipe Rogue occupe une remarquable deuxième place au classement, avec cinq victoires pour deux défaites. Elle aussi, elle a su constituer un roster en faisant confiance à de belles révélations, comme Finn, Inspired et Larssen. Tous trois sont capables de livrer des performances incroyables malgré une très courte expérience en LEC.

L’équipe Rogue a été intelligemment complétée par le Français Hans Sama, en pleine renaissance après une année 2019 compliquée chez Misfits, et le vétéran Vander. Cette botlane très solide et expérimentée est très complémentaire avec la fougue du reste de l'équipe.

Cette saison estivale propose un suspense haletant dans la course aux Worlds, vu que quatre équipes sont actuellement à égalité à la troisième place (G2, Origen, SK et Misfits), suivis par Fnatic, à la 7e place à égalité avec Vitality, en plein renouveau depuis le remplacement des très décevants Saken et Skeanz par Milica et Nji, bien plus convaincants. Seules les six premières équipes participeront aux play-off et auront donc la possibilité de se qualifier pour les Worlds.

(L'essentiel/mey)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.