E-sport

21 janvier 2020 09:17; Act: 21.01.2020 10:15 Print

La star Faker a renoncé à des millions de dollars

Triple champion du monde de «League of Legends», le Sud-Coréen ne dépense que le nécessaire. Pour la bonne cause.

storybild

La simplicité et le talent hors normes de Faker expliquent son incroyable popularité, année après année. (photo: Michal Konkol - Riot Games)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est sans conteste l'une des plus grandes stars de l'e-sport. Le Sud-Coréen Faker a remporté à trois reprises le titre de champion du monde de «League of Legends» («LoL») avec son équipe SKT, rebaptisée T1 cette année. Considéré comme le meilleur joueur de l'histoire du jeu, il a su rester simple. Très simple, même.

Il a révélé lors d'une récente émission sur une chaîne coréenne qu'il ne dépensait que... 160 euros par mois. Si l'essentiel de ses frais est pris en charge par son équipe (logement, nourriture...), il a choisi de vivre dans la sobriété. Alors même que, selon les rumeurs, le joueur de 23 ans aurait signé un contrat de plusieurs millions de dollars avec T1.

Un des joueurs les plus populaires

Ce n'est pourtant pas parce qu'il est radin, bien au contraire. «Je veux utiliser l'argent que j'ai gagné pour des œuvres de charité», a-t-il déclaré. Il a notamment participé à des collectes en faveur de la Fondation des Nations unies ou d'autres organismes.

Faker a aussi dévoilé qu'il avait reçu des offres extrêmement alléchantes, qu'il a refusées. Une équipe chinoise lui a proposé 10 millions de dollars alors qu'une structure nord-américaine lui a envoyé un contrat où il aurait pu inscrire lui-­même le salaire qu'il désirait.

Cette simplicité explique pourquoi Faker est l'un des joueurs les plus populaires. Son coéquipier Effort nous l'a d'ailleurs expliqué: «C'est tellement un modèle pour moi. J'ai énormément appris grâce à lui. Et c'est à tous niveaux un immense avantage pour une équipe d'avoir une telle personne dans ses rangs. C'est quelqu'un d'incroyable dans le jeu mais aussi en dehors». La raison d'un succès hors normes.

(L'essentiel/mey)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bravo le 21.01.2020 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Un bel exemple, cela fait plaisir de lire un tel article.

  • amourdemavie le 21.01.2020 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà quelqu'un qui ne se fait pas bouffer par le fric à méditer pour tous.

Les derniers commentaires

  • Bravo le 21.01.2020 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Un bel exemple, cela fait plaisir de lire un tel article.

  • amourdemavie le 21.01.2020 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà quelqu'un qui ne se fait pas bouffer par le fric à méditer pour tous.