Télécoms

05 décembre 2018 11:18; Act: 05.12.2018 14:53 Print

Le géant russe Yandex lance un smartphone

Après avoir fait durer le suspense pendant plusieurs semaines, le groupe russe spécialisé dans les nouvelles technologies a présenté, mercredi, son premier smartphone.

storybild

L'appareil coûtera l'équivalent de 238 euros et fonctionnera sous le système d'exploitation Android. (photo: AFP/Yuri Kadobnov)

Sur ce sujet
Une faute?

Le créateur du moteur de recherche dominant en Russie et dans l'espace post-soviétique a dû multiplier les initiatives ces dernières années pour défendre ses parts de marchés face à Google, via le mobile notamment. À l'image de son concurrent américain, il s'est diversifié avec de nombreuses applications, de la commande de taxi à la livraison de nourriture. Le premier smartphone Yandex, présenté à la presse mercredi, sera disponible dès jeudi en Russie, en ligne et dans certaines chaînes de commerce de détail de téléphonie et d'électroménagers.

L'appareil coûtera 17 990 roubles (238 euros au taux actuel) et fonctionnera sous le système d'exploitation Android. Dessiné par Yandex, il est fabriqué en Chine. L'écosystème de Yandex - ses nombreuses applications de paiement, musique, cartes, taxi - sera pré-installé sur l'appareil, qui fonctionnera avec son assistant vocal Alice («Alissa"» en russe), doté d'une intelligence artificielle.

Un faible succès

«À l'intérieur du smartphone, les applications Yandex sont présentées sous forme d'un écosystème avec Alice en son centre. Il n'est pas nécessaire d'ouvrir les applications individuellement pour accomplir une tâche - il suffit de demander à Alice», a déclaré Fiodor Iéjov, un responsable de Yandex cité dans un communiqué distribué en amont de la présentation.

Pour Yandex, le lancement d'un smartphone permet de franchir un nouveau pas majeur dans son développement au-delà des logiciels. Un premier smartphone conçu par une société russe (mais assemblé en Chine), le YotaPhone, avait été lancé en 2013 avec pour particularité d'avoir deux écrans, mais il n'avait rencontré qu'un faible succès. Cette fois, le smartphone russe aura pour fabricant un groupe beaucoup plus puissant, coté à New York et reconnu en Russie et dans l'espace post-soviétique pour sa créativité.

(L'essentiel/afp)