Divertissement

01 novembre 2017 12:45; Act: 02.11.2017 12:21 Print

Le jeu vidéo qui énerve les suprémacistes

«Wolfenstein II» - sur Microsoft Windows, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch - agace profondément les membres de l'alt-right américaine, cette niche de l'extrême droite.

Sur ce sujet

En 1992, Wolfenstein était un pionnier du «First Person Shooter», ce point de vue «à la première personne» qui donne l'impression d'être celui qui tire à l'écran.

Le pitch de Wolfenstein a toujours été simple. Le joueur est un Américain capturé par les nazis. Pour s'échapper, il doit tuer tout le monde.

Un quart de siècle plus tard, Wolfenstein II, qui vient de sortir, se déroule dans un monde imaginaire. L'Amérique a été colonisée par les nazis, les membres du KKK peuplent les rues. C'est au joueur de libérer les États-Unis des racistes.

L'alt-right américaine n'apprécie pas la façon dont l'homme blanc est maltraité dans le jeu. Et s'insurge contre le fait que tous les nazis soient présentés comme méchants...

(L'essentiel)