Nouveauté de Samsung

14 octobre 2018 15:03; Act: 14.10.2018 15:22 Print

Le mobile pliable sera une tablette de poche

Le patron du fabricant sud-coréen Samsung, DJ Koh, a donné quelques détails supplémentaires sur le futur produit de la marque.

storybild

DJ Koh, CEO de Samsung. (photo: AFP/Drew Angerer)

Sur ce sujet

Après les smartphones avec écran bord à bord affublés d'une encoche, les mobiles pliables pourraient être la prochaine grande tendance du secteur. Dans une interview accordée à Cnet, à l'occasion de la présentation du nouveau smartphone Galaxy A9, jeudi, le patron de Samsung DongJin Koh a donné quelques précisions concernant le futur smartphone de ce type que la firme s'apprête à dévoiler bientôt.

Attendu d'ici la fin de l'année, l'appareil pourra être utilisé comme une tablette taillée pour le multitâche, a-t-il indiqué. Elle pourra ensuite être repliée pour adopter un format portable de téléphone mobile. «Lorsque nous livrerons un téléphone pliable, il devra vraiment avoir du sens pour notre client», a déclaré le dirigeant de la division mobile du fabricant sud-coréen. «Si l'expérience utilisateur n'est pas à la hauteur de mes standards, je ne veux pas livrer ce genre de produits», a-t-il fait savoir.

Et d'assurer que le téléphone pliable ne sera pas un «produit gadget» qui «disparaîtrait six à neuf mois après son lancement». Il est prévu pour être lancé dans le monde entier, contrairement au Galaxy Round, appareil embarquant un écran incurvé qui était uniquement disponible en Corée du Sud. Samsung, qui avait présenté un prototype d'écran OLED flexible à l'édition 2013 du salon CES de Las Vegas, pourrait lever le voile sur son nouveau produit lors de sa Developer Conference, le mois prochain, rapporte Cnet. «Peut-être que lorsque nous commencerons à commercialiser le téléphone pliable, il s'agira d'un marché de niche, mais il va certainement s'étendre», a dit DJ Koh.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.