Vidéoconférence

29 mai 2020 09:09; Act: 29.05.2020 13:09 Print

Le navigateur sécurisé Brave s'attaque à Zoom

Une version test du logiciel de navigation permet de passer des appels vidéo illimités et chiffrés de bout en bout.

storybild

Le module Brave Together est basé sur la technologie open source de Jitsi. (photo: Brave)

Sur ce sujet
Une faute?

Après Facebook et son service Rooms, Brave se lance à son tour dans le domaine de la visioconférence. Le navigateur web a dévoilé une alternative à Zoom et à ses autres concurrents, entre autres Google Meet ou Microsoft Teams, qui ont connu une hausse de popularité durant la pandémie du coronavirus. Les responsables du logiciel sécurisé axé sur le respect de la vie privée de ses utilisateurs ont en effet annoncé sur Twitter qu’un service de vidéoconférence gratuit était désormais disponible sur Brave Nightly, à savoir la version de test et de développement de Brave Browser.

Baptisée Brave Together, cette nouvelle plateforme est basée sur le logiciel open source de vidéoconférence Jitsi, recommandé par le célèbre lanceur d’alerte américain Edward Snowden. Elle a la particularité de proposer le chiffrement de bout en bout des appels vidéo et de ne pas limiter le nombre de participants, ni la durée des appels.

S’agissant d’une version test, Brave Together ne propose pour le moment pas toutes les fonctionnalités attendues dans sa version finale. Par exemple, le chiffrement de bout en bout n’est à l’heure actuelle activé que sur les appels vidéo individuels, mais pas de groupe.

Le nouveau service a été déployé en version d’essai en Amérique du Nord et nécessite d’utiliser le navigateur web Brave, qui intègre par défaut un bloqueur de publicités et un système de rémunération lié à la publicité. On ne sait pas quand il sera disponible pour le grand public dans d’autres parties du monde.

(L'essentiel/man)