Modèle économique

24 août 2018 17:00; Act: 24.08.2018 17:44 Print

Le père de Super Mario défend les jeux à prix fixe

Shigeru Miyamoto a appelé les développeurs et les éditeurs à éviter le modèle free-to-play, qui consiste à faire payer les joueurs via des achats intégrés.

storybild

Shigeru Miyamoto a livré ses impressions sur le modèle économique du secteur des jeux vidéo. (photo: AFP/Toshifumi Kitamura)

Sur ce sujet
Une faute?

Shigeru Miyamoto n'est pas un défenseur des jeux free-to-play. Lors de la Computer Entertainment Developers Conference, jeudi, au Japon, le père du célèbre personnage Mario de Nintendo l'a fait savoir en invitant les développeurs et éditeurs à proposer davantage de jeux à prix fixe au lieu de grappiller les sous des joueurs par le biais d'achats intégrés, les fameux achats in-app. C'est pour lui l'une des seules façons d'assurer la pérennité de l'industrie du jeu vidéo.

«Nous sommes chanceux d'avoir un marché aussi gigantesque, donc nous pensons que si nous pouvons livrer des jeux à un prix raisonnable à autant de gens que possible, nous en tirerons de gros profits», a-t-il déclaré. Le créateur des séries «Donkey Kong» et «Super Mario» a néanmoins admis que cette stratégie n'a pas encore été gagnante pour son entreprise. «Je ne dirais pas que notre modèle à prix fixe a été un véritable succès. Mais nous allons continuer sur cette voie jusqu'à ce qu'il soit bien implanté. De cette manière, tout le monde pourra continuer de créer des jeux dans un environnement serein», explique-t-il, d'après ses propos rapportés par Bloomberg.

Une autre voie: le modèle par abonnement

Shigeru Miyamoto a aussi souligné que le modèle de services par abonnement pourrait être une autre solution viable. Il faudrait pour cela créer une culture dans laquelle payer pour du contenu de qualité devienne la norme. «Il est nécessaire que les développeurs apprennent à coexister avec les services par abonnement», a-t-il déclaré. «Au moment de trouver un partenaire d'affaires, il est important qu'il comprenne la valeur ajoutée de vos produits. Les consommateurs auront une meilleure compréhension de cette valeur ajoutée dans vos apps et logiciels et prendront l'habitude de payer pour eux».

Ces déclarations arrivent deux ans après le lancement de «Super Mario Run», premier jeu pour smartphone développé par Nintendo. Il est disponible à un prix fixe, jugé toutefois trop élevé pour le contenu proposé. Nintendo est ensuite passé au modèle free-to-play pour ses deux titres successifs, dont «Animal Crossing: Pocket Camp», note Bloomberg.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Merci le 24.08.2018 21:47 Report dénoncer ce commentaire

    Merci, enfin un qui pense plaisir de jeu et pas de suite pognon.

  • Lénine Staline Poutine le 24.08.2018 20:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces jeux sont des occupations futiles pour les jeunes qui sont moins motivés pour les activités physiques ou sportives ou bien le travail collectif, l'aide à la famille. etc.

Les derniers commentaires

  • Merci le 24.08.2018 21:47 Report dénoncer ce commentaire

    Merci, enfin un qui pense plaisir de jeu et pas de suite pognon.

  • Lénine Staline Poutine le 24.08.2018 20:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces jeux sont des occupations futiles pour les jeunes qui sont moins motivés pour les activités physiques ou sportives ou bien le travail collectif, l'aide à la famille. etc.