Aux États-Unis

13 mars 2018 10:28; Act: 13.03.2018 15:24 Print

Le plomb responsable d'une mort sur six

Chaque année, aux États-Unis, environ 400 000 décès sont imputables à l'exposition au plomb, d'après une étude scientifique publiée lundi.

storybild

L'exposition au plomb provient entre autres des carburants. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Plus d'une mort sur six aux États-Unis peut être reliée à l'exposition au plomb, métal lourd très présent dans l'environnement, avance une étude parue lundi dans The Lancet Public Health. «Nos conclusions suggèrent que, sur les 2,3 millions de morts chaque année aux États-Unis, environ 400 000 peuvent être attribuées à l'exposition au plomb, une estimation dix fois plus élevée que l'actuelle», écrivent les auteurs. Le chiffre est «comparable au nombre de morts dues aujourd'hui à l'exposition à la fumée du tabac».

Cette estimation est issue du suivi de plus de 14 000 personnes pendant près d'une vingtaine d'années en moyenne, entre 1990 et 2011. Les chercheurs ont calculé que chez les personnes ayant une forte concentration de plomb dans le sang (au moins 6,7 mg par décilitre), le risque de mourir précocement augmentait de 37%. Celui de maladie coronarienne doublait. «Des niveaux faibles d'exposition au plomb sont un facteur de risque important, mais largement ignoré, de mort par maladie cardiovasculaire», souligne l'un des auteurs, Bruce Lanphear, de l'université canadienne Simon Fraser.

Le plomb est un métal abondant naturellement, qui trouve de multiples usages dans l'industrie. Il est connu comme toxique depuis très longtemps, provoquant le saturnisme et favorisant d'autres affections. L'exposition vient traditionnellement des carburants, des peintures, de la plomberie, voire de l'alimentation, ainsi que des rejets de l'industrie (fonderies, unités de recyclage). Ces dernières décennies, la législation a réduit les émissions polluantes, aux États-Unis et ailleurs.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nico57 le 13.03.2018 19:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans plomb 95 sa dit bien sans plomb non? Lol

  • Hunter le 14.03.2018 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Avec toutes ces armes en circulation, c'est surprenant que l'on ne dénombre pas plus de victimes !

  • Alberto le 13.03.2018 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    Mais le Plomb est dans l'essence ! et le diesel est actuellement la bête noire...Faut-il interdire les deux ?

Les derniers commentaires

  • Hunter le 14.03.2018 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Avec toutes ces armes en circulation, c'est surprenant que l'on ne dénombre pas plus de victimes !

  • Nico57 le 13.03.2018 19:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans plomb 95 sa dit bien sans plomb non? Lol

  • Alberto le 13.03.2018 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    Mais le Plomb est dans l'essence ! et le diesel est actuellement la bête noire...Faut-il interdire les deux ?

    • Hubert le 13.03.2018 12:56 Report dénoncer ce commentaire

      Ca doit faire presque 20 ans que le plomb est interdit dans l'essence...