Santé

28 août 2018 17:24; Act: 28.08.2018 17:35 Print

Le smartphone déforme nos mains et nos bras

Les téléphones portables sont en train de modifier nos mains et provoquent des tendinites et inflammations dans le bras ou les doigts.

storybild

Tenir le spartphone sur son auriculaire et scroller l'écran avec son pouce n'est pas sans conséquence.

Sur ce sujet
Une faute?

On le sait déjà grâce à une multitude d'études sur le sujet: le smartphone est nocif pour nos yeux et perturbe notre sommeil en raison du temps passé devant la lumière bleue des écrans. On sait également qu'il provoque des tensions sur notre nuque à force de nous pencher sur lui pendant des heures. Ce qu'on sait moins en revanche, c'est qu'il commence à déformer nos mains.

C'est le site slate.fr qui rend attentif à ce risque ce mardi. Plusieurs phénomènes s'observent, explique-t-il. D'abord l'aspect de l'auriculaire, celui sur lequel repose le téléphone dans la main, est en train de se modifier. Certains utilisateurs commencent en effet à y apercevoir de la corne en raison de la pression et du frottement exercé par l'appareil.

Bosse du smartphone

Partout ailleurs dans la main, la pulpe des autres doigts ou de la paume prend la forme de l'objet pour amortir la pression, explique en substance Sonia Duprey, chercheuse au Laboratoire de biomécanique et mécanique des chocs (LBMC) à l'Université Claude-Bernard-Lyon 1. Mais la zone de l'auriculaire où est maintenu le smartphone n'est pas censée supporter un objet et ne comporte que peu de tissus mous. Conséquence: la pression est plus grande et l'épiderme s'épaissit.

Du coup, les utilisateurs intensifs du portable se retrouvent à avoir peu à peu la «bosse du smartphone», à l'image de ceux qui utilisent fréquemment crayon et stylo et qui développent une «bosse de l'écriture» caractéristique sur la dernière phalange du majeur.

Tendinite du pouce

Un autre doigt est concerné fortement par l'usage du téléphone portable: le pouce. «Tenir mon téléphone et écrire des textos, en allant vite avec le pouce, ça me fait super mal à la main, à la jointure entre l'index et le pouce. Mon pouce est complètement contorsionné, ça me tire les ligaments», témoigne ainsi une femme. Un autre témoin raconte aussi qu'il souffre d'une tendinite de fatigue très douloureuse dans l'articulation de son pouce, à force de scroller des heures sur son iPhone.

Le corps médical confirme ce problème: l'utilisation intensive du téléphone provoque «la tendinite du long extenseur du pouce», selon le chirurgien orthopédique Pierre Vulliet, qui exerce dans un hôpital parisien. Il précise même: «Ce qui arrivera, c'est une augmentation de la rhizarthrose, l'arthrose à la base du pouce».

Nerf médian et canal carpien

Mais il n'y a pas que la main qui est touchée par le smartphone, avertit Slate.fr. Il y a aussi le coude, en permanence plié pour tenir l'appareil. «Les gens se satisfont de petits écrans, de touches minuscules, totalement hors des clous du point de vue ergonomique. Si on imposait ça au niveau professionnel, on nous taperait sur les doigts, constate Régis Mollard, professeur d'ergonomie à l'Université Paris-Descartes.

Sur le plan médical, cette flexion prolongée du coude induit «un étirement du nerf ulnaire» qui peut donner des douleurs ou des fourmillements temporaires voire permanents de l'annulaire et de l'auriculaire, explique le chirurgien. De plus, le nerf médian contenu dans le canal carpien, soit la zone entre l'avant bras et la main, s'épaissit et s'élargit, selon lui. Ce qui peut générer des élancements ou des fourmis au niveau du pouce, de l'index et du majeur.

Mais selon les spécialistes, il est encore trop tôt pour attribuer tous les maux au portable. Car les heures passées derrière l'ordinateur à cliquer avec la souris seraient aussi en cause.

(L'essentiel/cht/nxp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Angoiser le 28.08.2018 18:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui on prévient ainsi la caisse de maladie trouvera encore des excuses pour se retirer de maladie du travail

  • Tatjana le 28.08.2018 17:41 Report dénoncer ce commentaire

    A Leningori en Ossétie du Sud d'où je viens, c'est pas tout le monde qui se promère avec un smartphone moderne, croyez-moi!

  • Low rider le 28.08.2018 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha oui, mais il déforme aussi terriblement les cerveaux ! et merci pour l'idée que vous venez de me donner !

Les derniers commentaires

  • Angoiser le 28.08.2018 18:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui on prévient ainsi la caisse de maladie trouvera encore des excuses pour se retirer de maladie du travail

  • Low rider le 28.08.2018 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha oui, mais il déforme aussi terriblement les cerveaux ! et merci pour l'idée que vous venez de me donner !

  • Tatjana le 28.08.2018 17:41 Report dénoncer ce commentaire

    A Leningori en Ossétie du Sud d'où je viens, c'est pas tout le monde qui se promère avec un smartphone moderne, croyez-moi!

  • Zombie le 28.08.2018 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    Et beaucoup le cerveau.