En France

07 septembre 2018 08:38; Act: 07.09.2018 12:42 Print

Les bloqueurs de pub sur Internet progressent

Les logiciels bloqueurs de publicité se développent à un rythme constant en France, au grand regret des acteurs de la publicité numérique.

storybild

Certaines catégories du public deviennent particulièrement difficiles à toucher par la publicité sur la Toile, comme les hommes jeunes, actifs et urbains, grands utilisateurs de bloqueurs de pub.

Sur ce sujet

Les logiciels bloqueurs de publicité continuent de progresser en France, au grand dam des acteurs de la publicité numérique qui voient disparaitre une partie du public qu'ils sont censés toucher. «C'est un peu l'omerta, on parle beaucoup trop peu des bloqueurs par rapport à leur impact» réel, estime auprès de l'AFP, Emmanuel Brunet, le patron de la start up Eulerian Technologies dont le métier est justement de vérifier l'impact des campagnes publicitaires numériques.

Selon lui, certaines catégories du public deviennent particulièrement difficiles à toucher par la publicité sur la Toile, comme les hommes jeunes, actifs et urbains, grands utilisateurs de bloqueurs de pub. Ces publics sont particulièrement enclins à utiliser les bloqueurs de publicité, car ils fréquentent des sites où ils sont indispensables, vu leur degré de pollution publicitaire: les sites de téléchargement illégaux, les sites de streaming... «Il faut parfois ré-organiser des plans médias pour toucher» ces catégories, en augmentant le recours à des médias «off-line» comme la presse écrite ou la télévision, explique Emmanuel Brunet.

Des solutions pour contourner les bloqueurs de pub

Eulerian Technologies a comptabilisé entre 9 et 41% d'internautes équipés d'un bloqueur de publicité sur les sites que la société étudie, avec des taux variant fortement selon les catégories d'utilisateurs, indique Emmanuel Brunet. Selon une étude du cabinet britannique e-Marketer, «plus d'un cinquième» des internautes français utiliseront cette année un bloqueur sur un terminal au moins: ordinateur, tablette ou téléphone mobile. Les tranches d'âges les plus touchées sont les 18-24 ans (près de la moitié utiliseront un bloqueur) et les 25-34 ans (38,3%).

La progression des bloqueurs a ralenti depuis 2016, moment charnière où les éditeurs de site se sont mis à refuser les internautes dotés de bloqueurs de pub sur leurs sites. Mais elle reste quand même élevée, selon e-Marketer: en 2018, le nombre d'internautes utilisant un bloqueur sur un terminal devrait encore augmenter de 9%, souligne l'étude. Face à cette situation, certaines sociétés proposent aux éditeurs de sites Internet des solutions pour leur permettre de contourner les bloqueurs de pub, et faire parvenir quand même les messages publicitaires aux internautes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stop pub le 07.09.2018 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Ce que les émetteurs de publicité n'ont pas encore compris c'est qu'à force d'avoir toujours plus de pubs, on finira par ne plus regarder du tout ces sites. C'est valable aussi pour la télé, on zappe.

  • ladeux le 07.09.2018 23:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J en ai depuis le début des bloque pubs. car c'est une pollution permanente.

  • uBlock Origin le 07.09.2018 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Internet sans bloqueur de pub c'est comme le sexe sans préservatif. Si on est pas à 100% sûr du site (impossible à moins de l'avoir créé soi-même), il faut se protéger sinon on ne vient pas pleurer si on attrape quelque chose.

Les derniers commentaires

  • ladeux le 07.09.2018 23:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J en ai depuis le début des bloque pubs. car c'est une pollution permanente.

  • taz red le 07.09.2018 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le surf est devenu infernale sans cette outil er sans parler de la bie privee.

  • anti pub anit contenu le 07.09.2018 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    Mais à force d'avoir des pubs, il y l'anti pub. À force d'avoir des anti pub le contenu est de plus en plus payent. À force d'avoir du contenu payent, bientôt plus de visites et plus de contenus. Retour case départ et même jouer joue encore.

  • Stop pub le 07.09.2018 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Ce que les émetteurs de publicité n'ont pas encore compris c'est qu'à force d'avoir toujours plus de pubs, on finira par ne plus regarder du tout ces sites. C'est valable aussi pour la télé, on zappe.

  • uBlock Origin le 07.09.2018 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Internet sans bloqueur de pub c'est comme le sexe sans préservatif. Si on est pas à 100% sûr du site (impossible à moins de l'avoir créé soi-même), il faut se protéger sinon on ne vient pas pleurer si on attrape quelque chose.