Haute technologie

20 février 2019 15:23; Act: 20.02.2019 15:52 Print

Les robots d'Amazon, avant-​​goût du futur?

La firme américaine utilise de plus en plus de robots dans ses centres de traitements, qui travaillent en collaboration avec les salariés de l'entreprise.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Sanglée dans ce qui ressemble à des bretelles électroniques, deux pochettes remplies de capteurs et d'émetteurs radio à la ceinture, une jeune fille appuie sur un bouton et pénètre dans une zone où glissent des centaines de voitures-robots orange: ils déplacent de grands casiers jaunes, contenant des milliers d'objets commandés chez Amazon. Bienvenue dans le nouveau centre de traitement des commandes ouvert en septembre, dans l'arrière-cour de New York, sur l'île de Staten Island.

Sur une surface de 80 000 m², le mastodonte de Seattle a déployé sa robotique la plus avancée. La «veste tech» portée par la jeune fille en fait partie. Utilisée dans les entrepôts d'Amazon depuis fin 2018, elle permet de pénétrer sans danger dans la zone des voitures-robots, par exemple pour ramasser un objet tombé à terre ou examiner un robot en panne: il lui suffit d'appuyer sur un bouton et les robots s'arrêtent ou ralentissent.

«Symphonie» hommes-robots

Amazon compte plus de 25 centres ainsi automatisés. Ils lui ont permis de réduire à «moins d'une heure des tâches qui prenaient avant plus d'un jour» et d'économiser en surface de stockage, explique Tye Brady, patron de la technologie d'Amazon Robotics. Pour certains, ces centres illustrent parfaitement le risque de voir les humains perdre bientôt leur emploi au profit de machines intelligentes. Mais Tye Brady défend «les formidables exemples» de collaboration humains-robots à l’œuvre à Staten Island, centre qui tourne 22 heures sur 24 avec plus de 2 000 salariés à temps plein.

Que font les employés d'Amazon dans ce que Tye Brady qualifie de «symphonie» hommes-robots? À Staten Island, en plus des porteurs de «tech vest», il y a ceux qui déballent les produits et les disposent dans les casiers, ceux qui prélèvent dans les casiers les produits destinés à un même client, ceux qui font les cartons... M. Brady est convaincu que le déploiement de robots «collaboratifs» est la clé de la productivité, de la croissance et des emplois du futur. Depuis qu'Amazon s'est lancé dans la robotique, avec l'acquisition du fabricant de robots Kiva en 2012, l'entreprise a embauché 300 000 personnes, pour atteindre aujourd'hui 645 000 salariés.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • red taz le 21.02.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alors pas révolutionnaire..l'usine tdk utilisait des robots pour le transport de palettes.

  • Agent Smyth le 20.02.2019 18:13 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi futur? ils roulent bien déjà aujourd'hui non?

  • gege57 le 20.02.2019 15:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    augmentation des marges en supprimant des emplois .voilà le résultat le chaumage ne fait qu augmenter. quand est ce que les politiques vont taxer plus sévèrement les robots qui suppriment les emplois et donc cotisation sociale . Il faut dire stop à tout ça. consommer pour consommer va nous amener tout droit à la fin du monde

Les derniers commentaires

  • red taz le 21.02.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alors pas révolutionnaire..l'usine tdk utilisait des robots pour le transport de palettes.

  • Agent Smyth le 20.02.2019 18:13 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi futur? ils roulent bien déjà aujourd'hui non?

  • gege57 le 20.02.2019 15:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    augmentation des marges en supprimant des emplois .voilà le résultat le chaumage ne fait qu augmenter. quand est ce que les politiques vont taxer plus sévèrement les robots qui suppriment les emplois et donc cotisation sociale . Il faut dire stop à tout ça. consommer pour consommer va nous amener tout droit à la fin du monde

    • NeronLeVelu le 20.02.2019 16:47 Report dénoncer ce commentaire

      j'espere que vous n'utiliserez pas trop de robot domestique allant du lave vaisselle à l'aspirateur automatique. Il serait dommage de devoir payer les cotisation associée au personnel que vous n'utilisez pas...