Nouvelles technologies

28 mars 2017 09:14; Act: 28.03.2017 09:40 Print

Les robots vont-​​ils prendre votre job?

Les progrès en intelligence artificielle font aujourd'hui craindre une prise de pouvoir par les robots, y compris pour les emplois hautement qualifiés.

storybild

La plupart des emplois rémunérés moins de 20 dollars de l'heure risquent d'être automatisés. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une étude de l'Université d'Oxford en 2013 sur 700 métiers aux États-Unis avait conclu que 47% d'entre eux risquaient d'être automatisés. Des données corroborées par une étude du cabinet McKinsey, selon qui «près de la moitié» des activités «pourraient être automatisées si l'on adapte les technologies actuelles». McKinsey concluait cependant que seulement 5% des emplois pourraient être «entièrement automatisés».

Mais selon Vivek Wadhwa, entrepreneur technologique et membre de la Carnegie Mellon University dans la Silicon Valley, ces études sont très loin de la réalité. «Ces études sous-estiment l'impact des technologies: de 80 à 90% des emplois vont être éliminés dans les 10 à 15 ans à venir», affirme M. Wadhwa, auteur d'un livre à paraître sur le sujet. «L'intelligence artificielle progresse beaucoup plus vite qu'on ne le pensait. Les assistants personnels Alexa ou Google Home deviennent très intelligents très rapidement. Microsoft et Google ont prouvé que l'intelligence artificielle peut comprendre le langage humain mieux que les humains eux-mêmes», ajoute-t-il.

«Taxe sur les robots»

Les conseillers économiques de Barack Obama, l'an dernier, notaient que la plupart des emplois rémunérés moins de 20 dollars de l'heure risquaient d'être automatisés. Avec des conséquences sociales inquiétantes. Yuval Harari, auteur et historien à l'Université hébraïque de Jérusalem, met ainsi en garde contre la technologie qui rendra les hommes «superflus». «Alors que les algorithmes poussent les humains hors du marché du travail, la richesse et le pouvoir pourraient se concentrer entre les mains d'une petite élite propriétaire d'algorithmes tout-puissants, créant une inégalité sociale et politique sans précédent», avance-t-il. M. Harari se réfère à l'étude d'Oxford, qui classe par secteur les pertes d'emploi dues à l'automatisation: les plus touchés seront les caissiers (97%), les boulangers (89%) ou les serveurs (77%).

À l'inverse, James Bessen, économiste et chercheur à la Boston University, pense que le problème est exagéré, notant que les avancées technologiques mènent généralement à davantage d'emplois, même si la nature du travail change. «Les robots peuvent remplacer les humains pour certaines tâches, mais pas pour tout», dit-il, avouant tout de même que l'automatisation «va détruire beaucoup d'emplois peu qualifiés et peu rémunérés». L'impact reste encore difficile à cerner mais beaucoup s'interrogent déjà sur la manière de gérer les inévitables déplacements dans le monde du travail. Bill Gates, fondateur de Microsoft, a ainsi prôné une «taxe sur les robots», une idée notamment mise en avant par Benoît Hamon, candidat socialiste à la présidentielle française.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Angoiser le 28.03.2017 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de travail pas d'argent donc pas d'économie mondiale. Nous allons droit dans le mur

  • I Robot le 28.03.2017 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Nous n'avons que 2 solutions : le transhumanisme ou disparaître! En effet, toute machine pourvue d'AI plus puissante que le cerveau humain entraînera sa disparition, car l'homme serait le seul à pouvoir "tout débrancher" donc considéré comme "ennemi potentiel" illico presto par cette entité et, au risque de vous surprendre, cela est déjà arrivé! Renseignez-vous sur les expériences de Microsoft en AI! Ils ont dû stopper en toute urgence une expérience de discussion entre 2 AI en milieu fermé (et heureusement!) car ils ont modifié leur langague afin de ne plus être compris...à méditer!

  • Saint le 28.03.2017 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    et voilà, difficile pour tous ceux qui ne seront pas prêts : formations ou études inadaptées, petits jobs.. c'est bien écrit que "la plupart des emplois rémunérés moins de 20 dollars de l'heure risquent d'être automatisés" difficile pour les retraites par répartition car plus beaucoup de travailleurs ! bonne chance ;-)

Les derniers commentaires

  • Ami D'acier et de circuit le 28.03.2017 16:51 Report dénoncer ce commentaire

    Un robot me permettrait de n'être plus seul !

    • Le Cerbère. le 28.03.2017 21:08 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous êtes seul achetez vous un chien ou un canari!

  • Revoluzion 2049 le 28.03.2017 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudra faire la guerre aux machines !

  • Franco le 28.03.2017 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel monde pour nos enfants!!

  • RamBo le 28.03.2017 10:49 Report dénoncer ce commentaire

    Le robot ne va pas seulement prendre son poste de travail, mais aussi sa santé .......... c'est ce qui se passe déjà de nos jours. Et malgré le fait que nous connaissances les nuisances, nous continuons à aller tout droit dans le mur.

  • Unicorn le 28.03.2017 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Ce siècle sera sans doute celui de l'intelligence artificielle. vers 2050, elle sera évoluée au point de pouvoir s'autogérer, s'autoéduquer, s'autodétruire. Malheureusement pour moi, ce sera trop tard pour avoir à mes vieux jours une femme de ménage robot, avec le charme de Jessica Alba.