Jeux vidéo

08 août 2019 12:29; Act: 08.08.2019 12:52 Print

Les rois de la console encadrent les loot box

Sony, Nintendo et Microsoft vont obliger les éditeurs à afficher les probabilités de gain du contenu aléatoire caché dans les coffres à butin.

Sur ce sujet
Une faute?

Le triumvirat qui domine le monde de la console de jeu (PlayStation, Switch et Xbox) va rendre plus transparent les boîtes à butin payantes. Les développeurs de titres pour ces consoles devront déclarer les chances de gain. La date n'est pas encore fixée mais elle devrait s'appliquer en 2020, comme l'indique un communiqué de l'entertainment Software Association, le lobby qui défend le secteur aux États-Unis.

Les boîtes ou coffres à butin permettent aux développeurs de rentabiliser leurs jeux en faisant payer les joueurs pour obtenir des éléments pour améliorer leur expérience de jeu ou leur donner un avantage pour avancer, du «pay to win». L'accès à ces coffres en monnaie sonnante et trébuchante a provoqué une vague de protestation parmi les joueurs, qui estiment qu'il dénature le jeu où le plus riche gagne et non plus le plus habile.

Les sociétés ont pris les devants

Les sommes parfois importantes à débourser pour obtenir les éléments les plus prisés a attiré l'attention de très nombreux régulateurs des jeux de hasard en ligne dans le monde entier, de l'Australie à la France en passant par le Canada ou les États-Unis. La Belgique a interdit leur usage l'année dernière. Un jeune sénateur américain, Josh Hawley, a également déposé un projet de loi, dont il n'est pas sûr qu'il sera adopté, pour interdire les boîtes à butin dans les jeux vidéos destinés aux enfants.

Certaines sociétés ont pris les devants. Psyonix, un studio détenu par Epic Games, a annoncé cette semaine que son jeu très populaire «Rocket League», qui permet de jouer au foot avec des voitures, ne contiendrait plus ces boîtes d'ici à la fin de l'année. Elles seront remplacées par un système «qui montrera à l'avance les éléments que vous allez acquérir».

Des changements similaires ont été opérés par les équipes de «Fortnite Save the World team», également détenu par Epic Games. Les lamas à butin vont devenir transparents et montrer ce qu'ils ont dans le ventre avant tout achat. En revanche les lamas de «Fortnite Battle Royale» resteront opaques.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.