App de photos

11 mai 2019 10:37; Act: 11.05.2019 10:59 Print

Leurs clichés ont servi à former une IA à leur insu

L'app de stockage d'images Ever est critiquée pour avoir utilisé les photos de millions d'utilisateurs dans le but de vendre des outils de reconnaissance faciale.

storybild

L'app Ever fonctionne comme une plateforme d'hébergement de photos. (everalbum.com)

Sur ce sujet
Une faute?

Lancée en 2013 et active dans 95 pays, l'app d'hébergement de photos Ever est sous le feu des critiques pour manque de transparence. NBC News a révélé que les milliards de photos chargées sur la plateforme par des millions d'utilisateurs ont été exploitées à leur insu par la société pour entraîner un algorithme de reconnaissance faciale. Ever a ensuite proposé de vendre cette technologie à des entreprises privées, aux forces de l'ordre et à l'armée.

«Les développeurs de l'app n'ont pas été clairs sur leurs intentions ni sur l'utilisation de mes photos», a déclaré Mariah, 19 ans, une utilisatrice américaine choquée d'apprendre la nouvelle. «Je crois que c'est une énorme atteinte à la vie privée». «Je n'étais au courant d'aucune reconnaissance faciale dans l'application Ever. Ce qui est un peu flippant puisque j'ai des photos de mes enfants et d'amis qui n'ont jamais consenti à ce genre de choses», a réagi quant à elle Sarah, photographe californienne de 22 ans, qui a maintenant supprimé l'app.

Réorientation cachée

Doug Aley, patron d'Ever qui a rejoint l'entreprise en 2016, a fait savoir au média américain que sa société a pris la décision d'explorer le domaine de la reconnaissance faciale il y a environ deux ans et demi, lorsque lui et d'autres dirigeants ont réalisé qu'une app de photo gratuite avec quelques petites fonctionnalités payantes n'avait pas d'opportunités de croissance.

Une réorientation qu'Ever a omis de faire savoir à ses utilisateurs. La plateforme d'informations note que depuis qu'il a contacté Ever en avril, le service a ajouté une mention concernant la reconnaissance faciale dans sa politique de respect de la vie privée. Elle précise qu'elle peut se servir des photos pour améliorer sa technologie, et que celle-ci peut être utilisée dans des produits distincts pour des clients. La firme assure toutefois que ni les photos des utilisateurs, ni leurs informations personnelles ne sont partagées.

(L'essentiel/man)