Nintendo

11 janvier 2017 11:59; Act: 11.01.2017 14:55 Print

Message caché pour les hackers dans la NES Mini

Un bidouilleur russe a réussi à augmenter le catalogue de jeux de la console. Nintendo avait prévu le coup en laissant un message à l'attention des hackers.

storybild

La nouvelle version de la célèbre console sortie en octobre 1987 en Europe a fait un carton. (dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Doubler le nombre de jeux embarqués par la NES Classic Mini, réédition miniature de la fameuse NES qui s'est vite retrouvée en rupture de stock en fin d'année dernière: tel est l'exploit réussi il y a quelques jours par un hacker russe se faisant appeler Madmonkey. Il a ainsi fait passer le catalogue de l'appareil de 30 à 60 jeux. La méthode consiste notamment à brancher la console à un PC via un câble USB pour y télécharger les titres désirés après diverses manipulations, qui ne sont pas sans risque pour la garantie de l'appareil.

Nintendo, qui sait manier l'humour, avait anticipé le coup. Sachant que des bidouilleurs allaient essayer de mettre les mains dans les entrailles de son produit, les développeurs du pionnier nippon du jeu vidéo ont intégré un message dans le code système pour les éventuels hackers, a découvert l'un d'entre eux.

«C'est le capitaine hanafuda qui vous parle. Lancement de l'émulation dans 3... 2... 1. Beaucoup d'efforts, de larmes et d'heures non comptées ont été mis dans ce bijou. Donc, s'il vous plaît, gardez cet endroit bien rangé et ne cassez rien!», peut-on ainsi lire, hanafuda faisant référence au jeu de cartes traditionnelles japonaises, premier produit commercialisé par Nintendo lorsque la société a débuté sa carrière en 1889.

(L'essentiel/man)