Technologie

31 mars 2020 14:08; Act: 31.03.2020 14:18 Print

Microsoft freine sur la reconnaissance faciale

La firme américaine va arrêter d'investir dans la société AnyVision, ainsi que les autres entreprises qui commercialisent des technologies «sensibles».

storybild

Microsoft a pris une décision radicale. (photo: Keystone/Jeff Chiu)

Sur ce sujet
Une faute?

Microsoft a décidé de retirer son investissement dans AnyVision, startup israélienne spécialisée dans la reconnaissance faciale, a révélé le site «The Verge». Cette décision intervient après un audit de l'ancien procureur général américain Eric Holder et du cabinet Covington & Burling qui visait à déterminer si les technologies d'AnyVision avaient été utilisées pour un programme de surveillance des Palestiniens en Cisjordanie, à la suite d'une enquête de NBC News datant d'octobre 2019. Malgré des résultats allant dans le sens d'accusations infondées, Microsoft a tout de même pris la décision de couper les ponts avec la jeune pousse. Il y avait injecté 74 millions de dollars en juin 2019 via son fonds de capital-risque M12.

Le géant de Redmond va encore plus loin, puisqu'il a aussi décidé d'abandonner tout investissement minoritaire dans des entreprises spécialisées dans la reconnaissance faciale: «Pour Microsoft, le processus d'audit a prouvé à nouveau qu'être un investisseur minoritaire dans des entreprises qui commercialisent des technologies sensibles est un défi, puisque ces investissements ne permettent généralement pas de conserver le niveau de contrôle et de surveillance que Microsoft exerce sur l'utilisation de ses propres technologies», a fait savoir Microsoft.

En effectuant un «changement global» de politique d'investissement, «Microsoft se focalise désormais sur des relations commerciales qui lui permettent d'avoir un meilleur contrôle et une meilleure surveillance de l'utilisation des technologies sensibles», ajoute la célèbre firme américaine.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gaë le 01.04.2020 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Microsoft ne doit plus croire autant aux bénéfices à venir et masque son erreur d’appréciation en se drapant dans la vertu... La reconnaissance faciale ne sera de toute façon jamais développée pour le bien de l’humanité. C’est pratiquement la dernière barrière qui est en train de tomber pour nos libertés individuelles. Et s’offusquer qu’Israël l’utilise pour sa sécurité quand en Chine c’est massivement déployé pour contrôler sa population, c’est se moquer du monde.

Les derniers commentaires

  • Gaë le 01.04.2020 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Microsoft ne doit plus croire autant aux bénéfices à venir et masque son erreur d’appréciation en se drapant dans la vertu... La reconnaissance faciale ne sera de toute façon jamais développée pour le bien de l’humanité. C’est pratiquement la dernière barrière qui est en train de tomber pour nos libertés individuelles. Et s’offusquer qu’Israël l’utilise pour sa sécurité quand en Chine c’est massivement déployé pour contrôler sa population, c’est se moquer du monde.