Messagerie

23 juillet 2021 10:05; Act: 23.07.2021 12:28 Print

Microsoft parie sur une combinaison de touches

L’éditeur américain intronisera dans Windows 11 le raccourci clavier Win + C pour lancer directement une conversation.

storybild

Le raccourci Windows + C sera d’abord disponible sur les versions anglophones de la prochaine version de Windows. (photo: microsoft/20 minutes/laf)

Sur ce sujet
Une faute?

Microsoft compte sur une nouvelle astuce pour imposer son outil de conversation Teams. Les utilisateurs de son prochain système d’exploitation Windows 11 pourront faire apparaître la fonction de chat depuis n’importe où, en saisissant simplement le raccourci clavier Win + C.

Une icône sera également visible dans la barre des tâches. Une fois la fenêtre de chat ouverte, il sera possible d’ouvrir l’application Microsoft Teams, dont la forme a été revue. À noter que le destinataire n’a pas besoin d’être sur Microsoft Teams pour chatter. Il recevra dans ce cas un lien dans un e-mail ou un SMS.

Aux États-Unis d’abord

Dans un premier temps, les utilisateurs ne pourront participer qu’à des chats individuels et de groupes. La prise en charge des appels vocaux et vidéo ainsi que d’autres fonctionnalités viendront plus tard, selon le blog de la firme américaine.

Jusqu’à présent, la fonction de chat n’a été localisée que pour les appareils configurés pour les États-Unis et utilisant la langue de Shakespeare. Quant à la combinaison de touches, elle était jusqu’ici réservée à l’accès direct à Cortana, l’assistant virtuel.

Skype délaissé

L’ajout de cette astuce dans Windows pourrait entraîner une plus grande adoption de Teams. Par le passé, Microsoft avait pré-installé Skype, son autre outil de communication, dans Windows 10. Mais le logiciel n’est plus une priorité de Microsoft comme le démontre encore la firme américaine en mettant l’accent sur Teams. Grande gagnante de la pandémie avec la plateforme de conversations vidéo Zoom, l’application a gagné en popularité durant la pandémie et revendiquait 145 millions d’utilisateurs actifs quotidiens en avril.

Teams pourrait aussi devenir un atout dans la suite bureautique Office, vache à lait de Microsoft. Slack, plateforme de conversation concurrente pour les entreprises, s’en était déjà inquiété lors du regroupement de Teams avec Office. «Le choix est préférable à l’enfermement, l’ouverture est préférable à la fermeture, et la concurrence loyale est la meilleure de toutes. Malheureusement, Microsoft n’a jamais vu les choses sous cet angle», avait notamment déclaré la société.

(L'essentiel/laf)