«Pour Rire»

04 mars 2021 08:11; Act: 04.03.2021 12:24 Print

Netflix s'inspire de TikTok avec sa nouvelle section

Le géant américain du streaming Netflix a lancé, mercredi, la fonctionnalité «Pour Rire», permettant de regarder de courts extraits humoristiques.

storybild

Netflix lance une nouvelle fonctionnalité. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

En ouvrant le nouvel onglet, les utilisateurs pourront visionner, enregistrer ou partager des séquences comiques issues du vaste catalogue de l’entreprise californienne. «Envie de rire un peu?», questionne Netflix, dans un article de blog. «Vous êtes au bon endroit sur Netflix, qui propose une multitude de possibilités, qu’il s’agisse de séries et films hilarants ou de stand-up à en mourir de rire».

Les clips pourront être extraits de longs métrages comme Murder Mystery, de séries d’animation comme Big Mouth ou encore de spectacles de comédiens comme Kevin Hart et Ali Wong, précise Netflix. «Il va de soi que tous les extraits ne seront pas forcément adaptés à tous les publics», précise l’entreprise.

Les autres aussi

«Pour Rire» est disponible pour les utilisateurs d’iPhone «dans certains pays». Netflix dit vouloir tester prochainement l’onglet sur les appareils munis du système d’exploitation mobile Android. Cette nouvelle fonctionnalité s’inscrit dans une série de produits similaires lancés par des plateformes vidéos ou des réseaux sociaux, qui cherchent à capter un public friand de vidéos courtes et ultrarythmées, le modèle popularisé par TikTok.

Fin janvier, YouTube a ainsi revendiqué 3,5 milliards de vues quotidiennes pour sa plateforme YouTube Shorts en Inde, où elle est actuellement testée en version bêta. Instagram, dont la maison mère est Facebook, s’est mis aux formats courts en vidéo avec Reels, qui a fait ses débuts en août dernier. En novembre, Snapchat a pour sa part lancé Spotlight, un fil public de contenus produits par ses utilisateurs.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.