Jeux vidéo

25 juillet 2018 12:54; Act: 25.07.2018 13:03 Print

Nostalgiques de la Game Boy frustrés par Nintendo

La firme mène une traque impitoyable contre les émulateurs laissant jouer à ses jeux rétro sur le navigateur.

Sur ce sujet
Une faute?

Nintendo a sonné la fin de la récréation pour les adeptes de jeux de son ancienne console Game Boy. Ces dernières semaines, la société nippone multiplie les missives contre tout site hébergeant des déclinaisons de ses titres vedettes des années 1990. Github, la logithèque de référence des codeurs, n'y a pas échappé. Elle s'est vu intimer l'ordre de mettre hors ligne un émulateur de la Game Boy Advance pour des motifs de violation des droits d'auteur.

Le programme donnait notamment accès, directement sur le navigateur, aux jeux «Dragon Ball Z», «Super Mario Advance», «Pokémon Mystery Dungeon» ou encore «Legend of Zelda». Avant Github, les sites LoveRoms et LoveRetro avaient dû fermer boutique. «C'est triste qu'un bout de programme issu de la rétro-ingénierie, pour exécuter exactement la même opération, soit décrété propriété dérivée de son créateur original», a commenté un codeur sur le site TorrentFreak.

Comme le relève VentureBeat, les fans plébiscitent ce genre de sites, faute d'offre officielle. Nintendo avait bien décliné en versions numériques ses jeux rétro pour la Wii U, console dont Nintendo espère faire oublier l'impopularité avec sa remplaçante, la beaucoup plus appréciée Switch. Celle-ci ne dispose toujours pas de déclinaison virtuelle pour accueillir les jeux de la Game Boy Advance.

(L'essentiel/laf)