Multimédia

21 janvier 2021 07:25; Act: 21.01.2021 14:11 Print

Opera intègre un outil de création de jeux vidéo

L’éditeur norvégien de navigateurs web a mis la main sur l’outil GameMaker, qui permet de créer un titre à l’aide de simples glisser-coller.

Sur ce sujet
Une faute?

Opera va enrichir d’un moteur de jeu son navigateur GX destiné aux joueurs. L’éditeur a fait l’acquisition de YoYo Games, une équipe britannique connue pour son outil GameMaker Studio 2. Très populaire, il permet notamment aux développeurs novices de créer eux-mêmes leur jeu. Mais la plateforme propose aussi son propre langage de programmation pour pouvoir créer des titres plus ambitieux. GameMaker a l’avantage de prendre en charge les plateformes PC, mobile et Nintendo Switch. Des développeurs indépendants s’en sont servis pour sortir les titres «Spelunky» et «Hotline Miami».

Opera GX à la conquête des gamers

L’éditeur norvégien entend intégrer ce moteur de création de jeux vidéo dans Opera GX. Il enrichit ainsi son offre dans un avenir du jeu vidéo appartenant aux titres directement jouables sur le navigateur (cloud gaming), avec déjà Google, Amazon et Microsoft sur les rangs. Lancé en juin 2019 en accès anticipé, le navigateur Opera GX intègre les services parmi les plus prisés des joueurs. Un panneau de contrôle coulissant permet d’avoir un œil sur la bande passante, ainsi que sur la gourmandise du processeur et la mémoire vive de l’ordinateur. Un onglet «GX Corner» est consacré au contenu avec le calendrier des sorties sur les différentes plateformes et les titres gratuits du moment. Il est aussi possible de le connecter sur les comptes comme Twitch et Discord, sur une interface aux couleurs que l’on retrouve généralement sur les ordinateurs conçus pour les gamers. Le navigateur propose également, par ailleurs, sa trousse habituelle d’outils destinés à la protection de la vie privée.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.