Innovation technologique

23 avril 2013 12:34; Act: 23.04.2013 12:58 Print

Pas de vente des «Google Glasses» avant 2014

L'ancien patron de Google, Eric Schmidt, a déclaré que la commercialisation des lunettes connectées n'interviendra pas dans le courant de cette année.

storybild

Les «Google Glass» sont équipées d'une caméra intégrée, d'un micro et peuvent se connecter par la voix à l'internet par Wi-Fi ou par Bluetooth. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Lors d’une interview accordée à la chaîne de radio britannique BBC Radio 4, Eric Schmidt a révélé que les lunettes «Google Glasses» ne seront probablement pas commercialisées avant l’année prochaine. «Il y aura des milliers de Google Glasses qui seront utilisées par les développeurs au cours des prochains mois. Et ensuite, en se basant sur leurs réactions, nous allons apporter quelques changements au produit. Cela devrait prendre environ une année», a précisé le président du conseil d’administration de Google.

Par conséquent, les lunettes connectées ne devraient être disponibles pour le grand public qu'à partir du printemps 2014, et non pas encore cette année, comme promis précédemment. Eric Schmidt a également abordé les préoccupations concernant le respect de la vie privée liées à l’utilisation de ce nouvel accessoire technologique. «Nous devrons développer une nouvelle étiquette sociale. Ce n’est évidemment pas approprié de porter ces lunettes dans des endroits où l’enregistrement n’est pas autorisé.

Découverte de gestes de contrôle

Des entreprises comme Google ont une très grande responsabilité dans la protection des données, mais l’utilisateur a aussi ses responsabilités. Elles consistent à comprendre ce qu’il fait, comment il le fait et à se comporter de manière appropriée». Entre-temps, fodawim, un utilisateur du site Reddit, a découvert des lignes de codes dans l’application dédiée aux Google Glasses.

Elles font référence à des fonctions de contrôle qui n’ont pas encore été activées par Google, rapporte le site The Next Web. Il serait ainsi possible d’utiliser deux doigts pour zoomer et dézoomer dans le navigateur, comme sur un appareil à écran tactile, cligner de l’œil pour prendre une photo ou encore mettre en veille les lunettes d'un simple mouvement de la tête.

(L'essentiel Online/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Mickey le 24.04.2013 06:36 Report dénoncer ce commentaire

    À part chez soi à la maison, je vois pas trop où on peut porter légalement ces lunettes. Ce produit ce sera beaucoup de boulot pour les avocats. J'ai pas envie de constamment me faire filmer. Je me gênerai pour protéger ma vie privée.

Les derniers commentaires

  • Mickey le 24.04.2013 06:36 Report dénoncer ce commentaire

    À part chez soi à la maison, je vois pas trop où on peut porter légalement ces lunettes. Ce produit ce sera beaucoup de boulot pour les avocats. J'ai pas envie de constamment me faire filmer. Je me gênerai pour protéger ma vie privée.

    • Spiegel le 24.04.2013 11:30 Report dénoncer ce commentaire

      @Mickey, il ne me semble pas qu'elles filment (enregistrent j'entends) en permanence ces fameuses lunettes, mais qu'elles permettent un affichage type tête haute, voire réalité augmentée, rien de plus. Afficher, par exemple en passant devant une vitrine d'un restaurant, les notes et commentaires associées par les clients. La fonction photo est aussi utile et précise que celle d'un GSM... Niveau vie privée, on fait mieux, mais on est loin du BigBrother à la britannique.