Smartphones

30 janvier 2020 21:57; Act: 31.01.2020 13:17 Print

Pas encore de caméra sous l'écran? Voici pourquoi

Le fabricant chinois Xiaomi a donné la raison pour laquelle il n'avait pas encore commercialisé de smartphones intégrant un capteur directement sous l'écran.

storybild

Xiaomi a présenté un prototype de smartphone doté d'un capteur frontal dissimulé sous l'écran. (XIaomi)

Sur ce sujet
Une faute?

En repoussant les limites des écrans de smartphones toujours plus loin, afin de réduire au maximum les bords de la face avant, les fabricants ont dû trouver différentes solutions pour intégrer des caméras sur la face avant de leurs mobiles: de l'encoche des derniers iPhone, au poinçon dans la dalle chez Samsung notamment, ou encore à la caméra à selfie rétractable adoptée par Oppo, OnePlus ou Xiaomi.

Une autre solution consiste à cacher le capteur frontal directement sous l'écran. Oppo et Xiaomi ont déjà montré leurs avancées dans ce domaine avec des prototypes, mais aucun appareil intégrant cette technologie n'a pour le moment été commercialisé. Lu Weibing, dirigeant de la marque Redmi chez Xiaomi, a expliqué sur le réseau social chinois Weibo les obstacles techniques qui empêchent pour le moment d'adopter cette solution, rapporte le site Android Authority: «Le nombre de pixels par pouce (ppi) actuel de l'écran est d'environ 400, et lorsque le ppi est à ce niveau, la transmission lumineuse dans l'appareil photo est très faible, ce qui affecte sérieusement l'effet photo», a-t-il expliqué. La société exclut la possibilité de réduire le nombre de ppi sur une partie de l'écran, car cela dégraderait l'affichage avec des taches de couleurs.

Les consommateurs devront donc se montrer patients avant d'acquérir des smartphones proposant un capteur frontal dissimulé sous l'écran. Une alternative viable pourrait cependant avoir déjà été trouvée. D'après les rumeurs, Nokia pourrait devancer les autres fabricants, au prochain Mobile World Congress, salon annuel du mobile qui se déroulera fin février à Barcelone. La marque, gérée par la société finlandaise HMD Global, devrait dévoiler un modèle, le Nokia 9.2 Pureview, équipé d'une telle technologie. Affaire à suivre.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.