Jeux vidéo

04 juillet 2019 11:16; Act: 04.07.2019 11:54 Print

«Piratez nos jeux au lieu de les acheter sur G2A!»

Des développeurs ont invité les joueurs à boycotter la boutique en ligne en téléchargeant des versions pirates de leurs jeux.

storybild

G2A se défend d'être un marché gris du jeu vidéo. (photo: Capture d'écran)

Sur ce sujet
Une faute?

Le site G2A s'est encore attiré les foudres des développeurs. Ceux-ci sont allés jusqu'à inciter les gamers à pirater leurs jeux plutôt que de les acheter sur ce marché de clés de jeux vidéo qui propose des contenus à petit prix. Le coup de gueule a commencé avec un tweet de Mike Rose, fondateur de l'éditeur indépendant No More Robots, qui a remarqué que G2A avait payé des pubs sponsorisées sur Google. Il explique que quiconque effectue une recherche pour l'un de ses jeux, comme le titre «Descenders», voit d'abord s'afficher les liens de G2A avant ceux de l'éditeur du jeu.

«Nous gagnons zéro argent sur nos jeux si les gens achètent via les publicités», s'est indigné le responsable, qui précise que les utilisateurs ne peuvent pas désactiver ces annonces. Et de conseiller dépité: «S'il vous plaît, si vous comptez acheter un jeu sur G2A, piratez-le à la place. Vraiment. Les développeurs ne voient de toute façon pas un centime, donc nous préférons que G2A non plus».

Son appel a entre autres été soutenu par le studio RageSquid, ainsi que par Rami Ismail, cofondateur du studio Vlambeer, qui incitent eux aussi à télécharger illégalement leurs jeux via des liens torrent plutôt que de se les procurer via des plateformes comme G2A. Il note qu'outre la perte d'argent, cette boutique leur fait aussi perdre beaucoup de temps en service à la clientèle, notamment pour des enquêtes sur les fausses demandes de clés ou des débits compensatoires de cartes de crédit.

(L'essentiel/man)