Test Apple

04 novembre 2014 12:52; Act: 04.11.2014 16:14 Print

Plus fin, l'iPad Air 2 a de la puissance à revendre

Dévoilée le 16 octobre dernier, la nouvelle tablette d'Apple est passée sur notre banc d'essai. Nos impressions.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Seulement 6,1 mm: l'épaisseur du nouvel iPad Air 2 est l'un de ses points forts. Plus fine que l'iPhone 6 (6,9 mm) et 18% moins épaisse par rapport au modèle précédent, la nouvelle tablette est aussi plus légère. Des 680 g du premier modèle d'iPad, sorti il y a 4 ans, on arrive à présent à un produit pesant 437 g pour le modèle Wi-Fi et 444 g pour le modèle Wi-Fi + Cellular. C'est environ 30 g de mieux que l'iPad Air.

Le produit conserve par contre la coque unibody en aluminium du modèle précédent avec sa taille et son design soigné identiques. Au jeu des petites différences, on note que le bouton Mute a disparu de la tranche droite et que le bouton principal intègre désormais le capteur d'empreintes Touch ID. Il s'agit de la deuxième grande amélioration dont bénéficie aussi le nouvel iPad mini 3. Les utilisateurs habitués à débloquer leur iPhone en apposant simplement le doigt sur le bouton Home seront ravis.

L'iPad Air 2 c'est aussi et surtout un écran Retina (2048 x 1536 pixels) de 9,7 pouces qui a été repensé. Apple a en effet fusionné en une seule couche les trois épaisseurs qui composent l'écran afin de supprimer les interstices. La dalle au contraste se retrouve ainsi au plus proche de la surface vitrée. Un revêtement réduisant les reflets de 56% a également été ajouté, de sorte que l'iPad Air 2 revendique être «la tablette avec la plus faible réflectance du monde». Dans la pratique, la différence avec l'iPad Air est en effet frappante. Si les reflets ne sont pas complètement éliminés, ils sont fortement estompés, même en plein soleil.

De la puissance à revendre

Une nouvelle puce A8X et le coprocesseur M8 équipent le nouveau terminal à l'architecture 64 bits. Conséquence: l'iPad n'a jamais fourni autant de puissance. Dans un test Benchmark AnTuTu, Notre iPad Air 2 (Wi-Fi + Cellular, 128 Go) obtient un résultat impressionnant de 62000, contre par exemple 49000 pour l'iPhone 6 Plus doté de son processeur A8. On a ainsi affaire ici à l'une des tablettes les plus puissantes sur le marché. Apple revendique un processeur 40% plus puissant et des performances graphiques 2,5 fois plus rapides.

La firme annonce aussi une connectivité 2,8 fois plus rapide que l'iPad Air grâce au Wi-Fi 802.11ac avec la technologie MIMO (Multimple-In-Multiple-Out). Quant au modèle avec carte SIM, il couvre une palette plus large de bandes LTE pour une connexion cellulaire censée être 50% plus rapide. Parmi les nouveaux capteurs, on remarque le baromètre qui équipe également l'iPhone 6 et 6 Plus.

Autonomie légèrement rabotée

Disposant d'une épaisseur réduite, la tablette embarque toutefois une batterie plus petite. Elle passe de 8820 mAh de l'iPad Air à 7340 mAh. Mais Apple assure que l'autonomie reste identique au modèle précédent, soit 10 h d'utilisation, grâce à une meilleure gestion de l'énergie. Certains tests ont cependant montré que la tablette perd au moins 30 minutes par rapport au modèle précédent.

Photo

Le capteur photo iSight de la tablette a quant à lui été amélioré. On passe d'un objectif lumineux (ouverture de diaphragme de f/2.4 contre le meilleur f/2.2 de l'iPhone 6) de 5 Mpx à 8 Mpx. Les nouveaux modes de prises de vue comme les photos en rafale et les modes de vidéos au ralenti ou en accéléré sont désormais aussi disponibles. On regrettera par contre toujours l'absence d'un flash au dos de l'appareil, qui dans certaines conditions d'éclairage peut parfois être utile.

Conclusion

Disponible en trois finitions différentes, argent, gris sidéral et pour la première fois or, l'iPad Air se révèle une tablette encore plus agréable à manipuler, en raison de sa finesse et de sa légèreté. Puissance et fluidité sont au rendez-vous avec une puce de dernière génération et une mémoire vive doublée par rapport à l'ancien modèle (2 Go contre 1 Go).

Faut-il donc craquer pour cette nouvelle tablette? Oui, si on possède l'un des premiers modèles d'iPad, si on n'a pas encore fait le pas d'acheter de tablette ou si on désire tout simplement posséder un iPad puissant avec la dernière technologie. Mais pour autant qu'on puisse se le permettre. Les prix restent ceux d'un produit haut de gamme.

Quant à l'iPad mini 3, il se différencie encore moins de son prédécesseur. Seuls l'ajout du capteur d'empreintes Touch ID, d'une version or et des capacités de stockage différentes (16, 64 et 128 Go contre 16, 32, 64 Go auparavant) le distinguent du modèle précédent. Le processeur, l'écran, le design ou le capteur photo restent en effet identiques.

Avec la sortie de l'iPad Air 2 et de l'iPad mini 3, Apple propose désormais cinq modèles de tablettes sur le marché, l'iPad Air et les iPad mini 2 et iPad mini, étant encore commercialisés.

(L'essentiel/Michel Annese)