En France

09 novembre 2018 08:08; Act: 09.11.2018 10:10 Print

«Plusieurs centaines» de voix contre Facebook

Internet Society France a lancé une action de groupe contre Facebook, pour non-respect du récent Règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD).

storybild

L'Internet Society France récolte depuis plusieurs mois les noms de personnes désireuses de participer à cette procédure, et affirme en avoir recueilli «plusieurs centaines». (photo: Illustration)

Sur ce sujet

L'ONG française Internet Society France a envoyé, jeudi, à Facebook, une mise en demeure pour qu'elle réponde à sept principaux griefs. Conformément au RGPD, Facebook aura «quatre mois pour répondre», avant que l'affaire ne soit portée devant le tribunal de grande instance de Paris. L'Internet Society France récolte depuis plusieurs mois les noms de personnes désireuses de participer à cette procédure, et affirme en avoir recueilli «plusieurs centaines». La procédure s'inscrit dans l'initiative «eBastille» lancée par l'association, qui vise à «encourager les citoyens européens à prendre en main leur destin numérique».

Parmi les sept manquements identifiés par l'association figurent notamment «des cookies traceurs qui récoltent des informations d'individus non membres mais consultant» Facebook, ou des conditions générales d'utilisation qui "limitent les responsabilités" du géant américain sur les données personnelles de ses utilisateurs. L'association estime également que Facebook «collecte l'orientation sexuelle, les opinions politiques et les croyances religieuses de ses membres».

Objectif 100 000 plaignants

Selon elle, le préjudice causé par Facebook à chaque internaute pourrait être indemnisé à hauteur de 1 000 euros, soit «100 millions d'euros» si elle gagne son pari de rassembler 100 000 personnes sur la procédure. Plusieurs associations européennes ont déjà lancé des procédures contre Facebook et d'autres géants américains de l'Internet en profitant des nouvelles possibilités par le RGPD.

Une ONG de défense des internautes, la Quadrature du Net, a déposé fin mai à la Cnil, le gendarme français des données personnelles, des plaintes collectives contre Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Des plaintes ont également été déposées dans d'autres pays européens comme l'Espagne. L'Internet Society France est la branche française de l'ONG internationale Internet Society qui défend un Internet ouvert à tous et neutre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ClairEtNet le 09.11.2018 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Facebook est une entreprise avant tout (eh oui) pas une association sans but lucratif ou humanitaire (eh non). Les services proposés ont donc clairement depuis le début commercial comme objectif vénal de faire des bénéfices, c'est légitime. Tout un chacun sait que l'inscription à ces services est gratuite en contre-partie de quoi vous donnez votre consentement (sisi) pour que Facebook récolte toutes les données à votre sujet. Si vous n'êtes pas d'accord, c'est comme ça, n'utilisez pas Facebook, râler n'arrangera pas votre ulcère.

  • François le 09.11.2018 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Facebook meurt à petit feu à force de traiter ses utilisateurs comme des produits et non comme des personnes avec des droits. Jetez un oeil au réseau social Mastodon ;)

  • Doe le 11.11.2018 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Antho. Sauf que Facebook collecte beaucoup plus sur toi que ce que tu publies. Ce que tu mets sur ton mur, ce n’est que la pointe de l’Iceberg.

Les derniers commentaires

  • léa le 12.11.2018 01:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Revenez au monde réel - -- TOUT À Fait d'accord avec ( responsable Nous MÊME)

  • Max le 11.11.2018 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand c’est gratuit, tu es le produit !!!

  • Doe le 11.11.2018 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ResponsableNousMemes. Ce n’est pas hypocrite mais c’est plutôt toi qui ignore ce que Facebook fait réellement...

    • ResponsableNousMemes le 11.11.2018 18:00 Report dénoncer ce commentaire

      Hein ?

  • Doe le 11.11.2018 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Antho. Sauf que Facebook collecte beaucoup plus sur toi que ce que tu publies. Ce que tu mets sur ton mur, ce n’est que la pointe de l’Iceberg.

  • Je dis ce que je pense le 11.11.2018 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    "Plusieurs centaines"....whaw c'est la révolution c'est certain...mais c'est bien les gens commencent enfin à comprendre qu'on les bernent par devant et par derrière... surtout par derrière...