WhatsApp

15 novembre 2019 07:29; Act: 15.11.2019 09:47 Print

Renommer un groupe peut aboutir à une exclusion

Des utilisateurs ont été bannis automatiquement de l'app de messagerie instantanée, en raison des noms douteux des groupes auxquels ils participaient.

storybild

WhatsApp est l'une des apps appartenant à Facebook. (photo: Keystone/Sascha Steinbach)

Sur ce sujet
Une faute?

Bannis de WhatsApp. Tel est le sort que plusieurs utilisateurs de l'app de messagerie ont raconté avoir subi ces derniers temps, sans en comprendre d'abord la véritable raison. D'après un premier thread sur la plateforme Reddit, un utilisateur, qui se présente sous le pseudonyme Mowe11, a expliqué avoir été interdit de la plateforme car l'un de ses amis avait renommé le groupe universitaire duquel il était membre sur l'app de messagerie, rapporte le site GizChina.

Il avait rebaptisé le groupe avec un nom évoquant de la pornographie juvénile, à savoir «Childs Pornography». Mowe11 indique que tous les membres de ce groupe ont du coup été automatiquement mis au ban. Contacté, le service d'assistance leur a expliqué qu'ils avaient enfreint les règles du service. Même sort pour un autre utilisateur de Reddit, un certain PiTiXX, dont le groupe a été renommé en «Child Porn».

Les informations de groupes passées en revue

Dans le cas où les utilisateurs échouent à prouver qu'il s'est agi d'une plaisanterie, ils sont alors obligés de changer leur numéro de téléphone pour pouvoir réutiliser l'app de messagerie. Chose qu'a faite PiTiXX, qui n'a par conséquent pas pu récupérer ses anciennes conversations.

«Nous nous appuyons sur une technologie avancée d'apprentissage automatique pour évaluer l'information sur les groupes, afin d'identifier et interdire les membres de groupes soupçonnés de partager des images d'exploitation d'enfants», avait indiqué WhatsApp, en février dernier, dans un billet de blog. Ce dernier expliquait comment le service luttait contre le spam et les abus sans lire les messages, qui sont chiffrés sur la plateforme. L'une des méthodes consiste à passer automatiquement en revue les informations de groupes.

Contrôler les ajouts à un groupe

Le site WaBetaInfo a aussi indiqué que les anciens groupes et ceux avec un nombre élevé de membres étaient plus susceptibles d'être affectés par une interdiction. Pour limiter les risques de bannissement, les sites spécialisés recommandent aux administrateurs de ne pas donner aux participants la possibilité de renommer un groupe, mais de limiter ce droit aux seuls administrateurs dans les réglages.

À noter qu'une récente mise à jour de WhatsApp permet désormais aux utilisateurs de contrôler qui peut les ajouter à un groupe. Trois options sont proposées dans les paramètres de confidentialité: «Mes contacts», «tout le monde» ou «mes contacts sauf...», cette dernière permettant d'exclure certains membres du carnet d'adresses ou de tous les sélectionner pour ne permettre à personne de les ajouter à un groupe sans autorisation.

(L'essentiel/man)