On a testé

19 octobre 2020 20:59; Act: 20.10.2020 10:58 Print

Sennheiser donne du fil à retordre à la concurrence

Le spécialiste allemand du son a décliné la version haut de gamme de ses écouteurs sans fil, avec un résultat plutôt convaincant.

storybild

Question design, les écouteurs sans fil de Sennheiser se démarquent des AirPods d’Apple et de leurs nombreuses copies. (photo: sennheiser)

Sur ce sujet
Une faute?

Les écouteurs sans fil sont devenus presque incontournables pour les mobinautes. Emmenés par Apple et Samsung, les fabricants de smartphones mènent la vie dure aux spécialistes historiques du son comme Sennheiser. La marque allemande n’a pas lâché la partie pour autant. Son modèle CX 400 BT le prouve en venant régater avec les AirPods Pro d’Apple avec un prix similaire autour des 206 euros. Il s’agit en gros d’une déclinaison de modèle de référence de Sennheiser, le Momentum True Wireless 2 (prix abaissé depuis sa sortie à environ 260 euros.), avec le même système acoustique et ses pilotes dynamiques 7 mm. En revanche, les écouteurs se limitent à une réduction de bruit passive, et non pas active, dans le jargon ANC pour «Active noise control», comme les deux appareils précités.

Isolement réussi

Les écouteurs intra-auriculaires se calent bien dans l’oreille à l’aide d’un léger mouvement de rotation. On oublie vite qu’on les porte. Ils sont très confortables et restent bien en place en déplacement malgré leur apparence volumineuse (env. 1 cm hors de l’oreille). La réduction passive de bruit s’avère efficace pour s’isoler. À un niveau sonore raisonnable, on se croit seul à l’intérieur d’un café malgré les conversations environnantes et un fond musical. À l’extérieur, le bruit du trafic routier est bien atténué.

Quant au son, il manque un peu de profondeur, mais reste largement au-dessus de la moyenne pour un appareil de cette catégorie. On apprécie la présence d’un égaliseur avec des paramètres personnalisables dans l’application liée de Sennheiser. Le profil d’écoute neutre par défaut rend en effet une musique un peu terne, manquant de dynamisme. Les fichiers musicaux sont pour leur part transmis via la connexion Bluetooth avec la prise en charge des codecs audio SBC (par défaut avec le Bluetooth), AAC (Apple) et aptX (Qualcomm, Android).

Selon les budgets

Rien de notable à signaler pour la prise d’appels téléphoniques où la réduction du bruit ambiant est aussi appréciable. Le modèle CX 400 BT est compatible tant avec Siri (Apple iOS) que Google Assistant (Android) avec une navigation via des tapotements sur les écouteurs. Il tient les six heures et demie d’autonomie d’écoute avec une charge, et vingt heures au total avec le boîtier de recharge, annoncées par le fabricant allemand.

L’appareil CX 400 BT représente donc un bon compromis entre qualité sonore et isolation dans des environnements bruyants. Cela reste ensuite une question de budget. En dessous de la barre des 280 euros, il se frotte au modèle de référence de la marque précitée et aux QuietComfort Earbuds de Bose, tous deux dotés de réduction de bruit active. Pour les budgets inférieurs à 186 euros, il faut considérer par exemple les écouteurs WF-1000 XM3 de Sony et les Galaxy Buds+ de Samsung.

(L'essentiel/Laurent Favre)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.