Trop de stock

25 octobre 2017 10:00; Act: 25.10.2017 10:00 Print

Snap n'arrive pas à vendre ses lunettes connectées

La maison mère de l'app Snapchat aurait des «centaines de milliers» de montures connectées en stock.

storybild

Les Spectacles permettent de filmer de courtes séquences vidéo à diffuser sur Snapchat. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Snap, propriétaire de l'app de partage d'images et de messagerie Snapchat, avait diversifié ses activités fin 2016, avec ses lunettes connectées Spectacles. Mais la firme ne doit pas compter sur sa division matériel pour s'en sortir. Fortement concurrencée par Instagram depuis que l'app de partage d'images de Facebook a copié sa fonctionnalité Stories, la start-up a surestimé la demande.

Elle se retrouve ainsi avec des «centaines de milliers d'unités invendues dans des entrepôts», selon le site The Information. Ces exemplaires sont «soit entièrement assemblées, soit en pièces détachées», précise-t-il.

Succès en baisse

Evan Spiegel, patron de Snap, avait pourtant indiqué début octobre que les ventes de Spectacles avaient dépassé les prévisions de la firme en franchissant les 150 000 unités. Il avait même osé les comparer à celles de l'iPod durant la première année du lancement du baladeur d'Apple.

Disponibles en ligne pour près de 130 euros pièce, les Spectacles sont aujourd'hui moins convoitées qu'à leur sortie. Snap avait alors adopté un système original pour les écouler en quantité limitée. La start-up avait utilisé des distributeurs automatiques placés dans des points de vente éphémères.

Par ailleurs, à la suite du rachat de l'entreprise Ctrl Me Robotics, fin 2016, les rumeurs prêtaient à Snap l'intention de lancer un drone issu de son équipe de 150 employés travaillant sur les produits grand public. Mais, toujours selon The Information, ce projet aurait aussi été abandonné.

(L'essentiel/man)