Cross-play

15 juin 2018 09:41; Act: 15.06.2018 15:02 Print

Sony répond à la grogne des joueurs de «Fortnite»

Avec l'arrivée de ce jeu incontournable sur la console Nintendo Switch, les joueurs sur PS4 ont été fâchés de découvrir que Sony avait désactivé le cross-play.

storybild

Avec la Switch, «Fortnite» s'est trouvé un nouveau terrain de jeu, après la PS4, la Xbox One, le PC et iOS.

Sur ce sujet
Une faute?

L'annonce du lancement, mardi, du jeu phénomène «Fortnite» sur la console Switch de Nintendo, n'est pas passée inaperçue. En moins de 24 heures, plus de deux millions de téléchargements ont été enregistrés, a fait savoir Reggie Fils-Aime, directeur de la branche américaine de Nintendo. Mais parmi les fans du titre, ceux y ayant déjà joué sur PS4 ont manifesté leur colère. Ils se sont aperçus qu'ils ne pouvaient pas lier leur compte Epic utilisé sur la console de Sony, mais qu'ils devaient en créer un nouveau pour jouer à «Fortnite» sur la Switch, contrairement aux utilisateurs de Xbox One, PC, Mac et mobiles.

Sony a en effet désactivé le cross-play entre les deux plateformes et ne permet donc pas de transférer son avancée et ses achats de la PS4 à la console de Nintendo. À la suite de vives réactions sur les réseaux sociaux, Sony a répondu de manière plutôt sèche à la BBC: «Nous sommes toujours prêts à entendre ce à quoi s'intéresse la communauté PlayStation pour améliorer son expérience de jeu. Avec plus de 80 millions d'utilisateurs actifs par mois sur le PlayStation Network, nous avons bâti une énorme communauté de joueurs qui peut se retrouver en ligne sur Fortnite et tous les jeux en ligne. Nous offrons aussi du cross-play sur Fortnite avec les PC, Mac et supports iOS et Android, ce qui étend les opportunités pour les fans de Fortnite sur PS4 de jouer avec toujours plus de joueurs d'autres plateformes».

Et de finir par une phrase abrupte qui laisse peu d'espoir concernant un potentiel changement de position: «Nous n'avons rien à dire de plus». «Ce que font nos concurrents est leur décision, a réagi Reggie Fils-Aime dans une interview accordée à IGN. Nous croyons que, à la fois pour les développeurs et pour les joueurs, (le cross-play) est dans le meilleur intérêt pour le jeu».

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.