Internet

22 octobre 2020 12:43; Act: 22.10.2020 12:50 Print

TikTok veut se débarrasser des contenus néonazis

Le réseau social aux courtes vidéos musicales ou parodiques a indiqué que ses équipes sont à pied d’œuvre pour supprimer les propos «haineux» de sa plateforme.

storybild

La jeune mais très populaire application TikTok veut assainir sa plateforme. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

TikTok veut intensifier ses efforts pour débarrasser sa plateforme des contenus dits «haineux», notamment ceux liés à différentes mouvances néonazies, tout comme les autres réseaux sociaux, déterminés à montrer leur sens des responsabilités.

«Nos équipes chargées de la sécurité travaillent déjà pour retirer les discours de haine et idéologies haineuses, comme le néonazisme ou la suprématie blanche», a indiqué l’application détenue par le groupe chinois ByteDance, dans un communiqué, mardi. En parallèle, «nous renforçons notre action pour retirer les idéologies voisines, comme le nationalisme blanc, les théories sur le génocide blanc (...) et des mouvements comme la suprématie mâle».

Un enjeu double

Le réseau social aux courtes vidéos musicales ou parodiques veut notamment se concentrer sur la propagation de langages codés et de symboles qui normalisent ce type de comportements. Facebook, Twitter et YouTube font régulièrement part de leurs efforts pour assainir leurs plateformes, dont de nombreux groupes et individus se servent pour répandre des messages de haine, avec parfois des conséquences dramatiques dans la vie réelle.

Pour la jeune mais très populaire application TikTok, aux États-Unis, l’enjeu est double, puisqu’elle est menacée d’interdiction par le gouvernement américain, qui la considère comme une menace pour la sécurité nationale. Le président Donald Trump l’accuse, sans preuve, d’espionnage pour le compte de Pékin, ce qu’elle a toujours nié. Il a signé cet été deux décrets pour forcer ByteDance à vendre l’application à une société américaine.

«Fiers d'avoir déjà pris des mesures»

Les négociations continuent avec l’administration Trump et des entreprises américaines pour trouver une solution avant la date butoir du 12 novembre. TikTok s’est donc lancée dans une campagne marketing pour prouver son ancrage aux États-Unis et sa maturité sur les problématiques liées aux réseaux.

«Alors que de nombreuses organisations rapportent que l’antisémitisme augmente dans le monde, nous sommes fiers d’avoir déjà pris des mesures pour assurer la sécurité de notre communauté, par exemple en refusant les contenus qui nient l’Holocauste et d’autres tragédies violentes», fait valoir l’appli, une semaine après que Facebook a durci ses règles sur ce même problème.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • CCP Machine le 23.10.2020 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    TikTok, ça existe encore?

Les derniers commentaires

  • CCP Machine le 23.10.2020 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    TikTok, ça existe encore?