«Rape Day»

07 mars 2019 18:06; Act: 08.03.2019 12:25 Print

Un jeu vidéo sur le viol fait polémique

La plateforme de jeux vidéo, Steam, a suscité la polémique en autorisant un titre qui fait la promotion d'agressions sexuelles sur des femmes.

Sur ce sujet
Une faute?

Ni son titre explicite, ni sa description, ni ses tags («agression sexuelle» ou encore «inceste») ne pouvaient laisser de doutes quant à la nature d'un «jeu pour adultes» controversé qui était disponible sur Steam, depuis au moins le 19 février dernier. Baptisé «Rape Day», ce titre narratif, qui se déroule durant une apocalypse de zombies, met le joueur dans la peau d'un tueur en série qui kidnappe des femmes, les viole et les tue. Développé par le studio indépendant Desk Plant, il a suscité la polémique en ligne, notamment sur le site communautaire Reddit, la plateforme de jeux vidéo dématérialisés, propriété de la société Valve, ne l'ayant pas censuré.

Selon Flair, le concepteur du jeu s’est défendu en soulignant que «si ce n’est pas votre genre de jeu, vous n’avez pas besoin d’y jouer», dans Numerama.

Retiré de la plateforme

Cela s'explique par la politique très laxiste de Steam que le service avait expliquée en juin 2018 dans un billet signé Erik Johnson, du service client de la plateforme. L'approche de la société est de «tout autoriser sur le Steam Store», à l'exception des éléments «illégaux ou directement de troll».

«Le Steam Store va sûrement contenir quelque chose que l'on hait et dont on souhaiterait qu'il n'existe pas», avait affirmé la firme en précisant que les jeux qu'elle autorise ne reflètent pas les valeurs de Valve. Elle s'était dédouanée de la présence de contenus inappropriés en expliquant que «suivant le pays ou l'État, la définition juridique de ces sujets (NDLR: «la politique, le sexe, le racisme, le genre, la violence») peut être trop vaste ou trop vague pour permettre à Valve d'éviter de prendre des décisions subjectives et interprétatives.» La polémique a peut-être eu la peau de ce titre très controversé. À l'heure où nous écrivons, le jeu n'est désormais plus disponible sur Steam. Valve a annoncé repousser la sortie du jeu controversé.

(mm/L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Agrien Spaar le 08.03.2019 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    Dans quelques temps on fera une nouvelle chasse aux sorcières, dénoncera les gens qui jouent à ces jeux, (ou à d'autres) , ceux qui consomment de la pornographie, ceux qui sont radins, ceux qui mangent de la viande, ceux qui consomment de l'alcool, ceux qui n'aiment pas TPMP, ceux qui pensent qu'Israel a encore des progrés à faire en matière de démocratie, ceux qui refusent de parler Luxembourgeois, ...

  • simon le 07.03.2019 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    où peut-on trouver ce jeu du coup?

  • LiNh le 07.03.2019 21:26 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le même style, Rapelay, sorti en 2006 n'a suscité aucune polémique notable. La société serait-elle en train de devenir trop sensible?

Les derniers commentaires

  • nicole le 14.03.2019 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et toi tu aimerai etre violé et tue apres, t es moins sensible alors, c est quoi ce commentaire debile.

  • On est séreux? le 08.03.2019 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Gros joueur depuis plus de 2 décennies, je sais bien qu'il y a de tout et n'importe quoi. Mais un jeu qui met en scène le viol, je ne comprendrais jamais. C'est juste inadmissible. Et la réponse du concepteur est horrible : comment peut-on avoir besoin de jouer à un jeu qui permet le viol? Comment cela peut-il être le "truc" de quelqu'un?

  • @liNH le 08.03.2019 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si en 2006 ça n'a pas fait polémique, c'est peut-être parce-que heureusement la société évolue constamment. Sinon, il y a plusieurs décennies un mari pouvait violer sa femme sans être puni, puisque la loi à l'époque ne considérait pas le viol d'un marie envers sa femme comme viol. D'après vous, est-ce que la société est devenue trop sensible?

  • Michèle le 08.03.2019 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Agrien. La chasse aux sorcières? Je doute que ce soit un jeu destiné aux femmes. Plutôt chasse aux sorciers, puisque c'est des gens comme vous qui défendez la banalisation du viol en prenant un plaisir fou à le jouer qui font en sorte que ces jeux trouves leurs clients. Dans vos comparaisons, le viol est le seul sujet qui comporte de la violence et des victimes de cette violence et vous voyez même pas le problème en le comparant à des sujets qui ne comportent ni violence, ni victimes.

  • Polux le 08.03.2019 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    écœurant, c'est quoi la suite, un jeu de meurtres gratuits, un jeu de pédophiles où on se tape des enfants, un jeu où on viol des bébés et on finit avec de la zoophilie? Non mais vous etes ouf à ce point !!! Les jeux de guerres, quels qu'ils soient, même les pires, sont basés sur la stratégies, tuer au final n'est que le résultats d'une réflexion. Mais c'est jeux n'ont rien de stratégique, j'en viendrais même à me poser la question de surveiller les gens qui achètent ces jeux, car il faut avoir de sérieux troubles comportementaux pour s'amuser avec ça. Comment peut-on vendre ça?