Plateforme de streaming

01 septembre 2021 11:37; Act: 01.09.2021 14:13 Print

Un jour de «grève» organisé sur la plateforme Twitch

Des streamers se mobilisent ce mercredi pour que la plateforme prenne des mesures plus efficaces contre la haine en ligne. Ils organisent un jour de «grève».

storybild

L’action #ADayOffTwitch vise à ne pas utiliser la plateforme de streaming le 1er septembre 2021. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Le 11 août dernier, Twitch avait réagi aux critiques de ses utilisateurs qui dénonçaient des campagnes de harcèlement ciblées. Elles sont menées par des utilisateurs utilisant des bots qui inondent les chats de messages haineux, racistes, sexistes ou encore transphobes générés automatiquement. Le service de streaming de jeux vidéo Twitch avait promis des correctifs pour endiguer ce phénomène qui a connu une augmentation ces dernières semaines.

Estimant que Twitch traîne à corriger le problème, des streamers ont organisé une journée de «grève» ce 1er septembre sous le hashtag #ADayOffTwitch (une journée sans Twitch, en anglais). Initié par le streamer philippin transgenre ShineyPen, mais aussi RekItRaven et LuciaEverBlack, l’action consiste à ne pas utiliser la plateforme de streaming pendant toute cette journée de mardi que ce soit en tant que streamer ou spectateur. «Je pense qu’il est important de se regrouper pour le bien de tous ceux qui ont été affectés et pour montrer que nous n’allons pas reculer», a déclaré la streameuse RekitRaven au site The Verge.

Des réticences à participer

Si d’autres streamers, plus connus, ont promis de se joindre au mouvement de protestation et de sensibilisation contre les raids haineux, d’autres estiment qu’il n’aura aucun effet concret. Pire, certains disent ne pas y adhérer car elle aurait l’effet escompté par les personnes malveillantes à l’origine des campagnes de cyberharcèlement, à savoir chasser les streamers marginalisés de la plateforme, rapporte The Verge.

«Nous soutenons les droits de nos streamers à s’exprimer et à attirer l’attention sur des questions importantes à travers notre service», a déclaré quant à lui un porte-parole de Twitch. «Personne ne devrait avoir à subir des attaques malveillantes et haineuses en raison de ce qu’il est ou de ce qu’il défend», a-t-il ajouté en assurant que la plateforme travaillait «dur» pour en faire «un endroit plus sûr pour les créateurs».

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Furax le 01.09.2021 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    Twitch s'en fout, ils préfèrent se faire du pognon avec du contenu hyper sexualisé de certaines streameuses

  • Josiane Tabasco le 01.09.2021 18:02 Report dénoncer ce commentaire

    Les branleurs font grève. La news du siècle.

  • foufana le 01.09.2021 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    la haine de quoi, si tu es online faut assumer les critiques, ca fait partie du jeu. Faut arreter avec le cyberharcelement les nanas sont a moitier a poil sur twitch ou instagram et ca s'offuque pour un rien. C'est ridicule.

Les derniers commentaires

  • Hubert le 02.09.2021 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement de bonnes chaînes sous-côtées et à côté de ça, du contenu aux limites du -18 ans, des gens qui paient des fortunes pour voir 1 personne ouvrir des packs de pokemon... il faut bien faire le tri mais il y a quand même des streamers qui proposent du bon contenu intéressant.

  • Loool le 02.09.2021 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bref ça n'a vraiment pas marché, quand je vois le nombre de PGM qui étaient co....

  • zaaz le 02.09.2021 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Tant qu'il n'y aura pas de vrai concurrent ca ne bougera pas. Entre les streameuses dénudées, les streamer casino et toutes ces merdes, twitch s'en mets plein les poches sans être inquiété

  • carl le 01.09.2021 19:46 Report dénoncer ce commentaire

    Le web avant espace de liberte, et maintenant devenu un espace de censure et de controle. Vous me faites bien rire avec votre greve virtuel. Actuellement la democratie telle que nous la connaissont est en danger, c'est un combat autrement plus important.

    • Oui et non le 02.09.2021 12:54 Report dénoncer ce commentaire

      La darknet est toujours libre, le net, lui, ne l'a jamais vraiment été! Ce qui est pire aujourd’hui, certes, c'est l'auto-censure de la bien-pensance qui se confronte aux haters d'une part et le totalitarisme des GAFAM d’autres part. Et entre les deux, il y a les gens comme vous et moi qui essaient de garder un minimum d’humanité.

  • Josiane Tabasco le 01.09.2021 18:02 Report dénoncer ce commentaire

    Les branleurs font grève. La news du siècle.