Jeux vidéo

26 mai 2018 16:05; Act: 26.05.2018 16:12 Print

Un simulateur de tir dans les écoles fait scandale

La sortie d'un titre douteux sur la très populaire plateforme Steam suscite le dégoût des militants contre la violence des armes.

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous sommes consternés par la commercialisation de ce jeu.» L'organisation Infer Trust a exigé la censure d'un opus qui invite les joueurs à «massacrer le plus de civils possible» dans le décor d'un lycée. «C'est de très mauvais goût. Il y a eu 22 fusillades dans les écoles américaines depuis le début de cette année», a rappelé l'organisation britannique, qui milite contre la violence.

Annoncé pour le 6 juin prochain, le jeu de tir «Active Shooter» est décrit comme «réaliste» et «impressionnant». Acid, son éditeur, a pris le soin de préciser qu'il inclura des modèles 3D d'enfants sur lesquels tirer, tout en demandant «de ne pas prendre tout ça au sérieux» ce qui reste «une simulation et rien d'autre». Le joueur peut prendre le rôle d'un tueur de masse, mais aussi celui d'un membre d'une unité d'élite de la police.

Valve, propriétaire de la plateforme de jeux Steam, n'a pas pris position jeudi, rapporte la BBC. Acid traîne déjà une réputation peu flatteuse de vendeur de jeux vidéo asset-flipped, qui reprennent avec le minimum de développement et d'adaptation des moteurs de jeu et des graphiques existants. Au début de l'année, le FBI et le Département de l'intérieur américain avaient aussi présenté un simulateur de tir dans les écoles. Sauf que celui-ci était cette-fois destiné aux enseignants pour mieux les aider en cas d'irruption d'un tueur de masse dans l'enceinte scolaire.

(L'essentiel/laf)