En Chine

02 septembre 2019 15:38; Act: 02.09.2019 16:45 Print

Une appli de trucage vidéo fait polémique en Chine

Une nouvelle application mobile chinoise de trucages vidéos hyperréalistes, qui permet de placer son visage à la place de celui de stars de cinéma, connaît un immense succès mais suscite un tollé en raison d'atteintes potentielles à la vie privée.

storybild

Jon Snow transformé avec l'application Zao

Sur ce sujet
Une faute?

Disponible au téléchargement depuis vendredi, l'application Zao repose sur la technologie dite du "deepfake" (ou "permutation intelligente de visage"), mais suscite également des inquiétudes ailleurs dans le monde en raison d'un risque d'utilisations malveillantes.

Les utilisateurs fournissent d'abord une série de "selfies" avec différentes expressions faciales. L'application va ensuite plaquer avec un très grand réalisme leur visage sur celui de personnes présentes dans des films, des séries ou des émissions télévisées.

Ciblée par les critiques, l'entreprise a été contrainte d'annoncer dimanche des changements à sa politique de confidentialité, qui lui donnait jusqu'alors un droit "irrévocable", "permanent" et "transférable" d'utiliser les contenus générés par les utilisateurs.

Les vidéos "deepfakes" se multiplient dans le monde, rendues de plus en plus réalistes grâce aux avancées des outils d'intelligence artificielle. Cette technologie ouvre la porte à des actions de manipulation d'une redoutable efficacité, notamment lors de campagnes électorales.

"Nous comprenons les craintes en matière de vie privée. Nous avons bien reçu les retours des utilisateurs et allons régler les problèmes que nous n'avions pas pris en considération, ce qui prendra un certain temps", a indiqué Zao dans un communiqué.

L'entreprise a depuis modifié ses conditions d'utilisation: elle a promis de désormais n'utiliser les photos et les vidéos mises en ligne par les internautes que pour améliorer l'application et de retirer de ses serveurs tout contenu ayant été effacé par les utilisateurs.

La controverse n'a pas entamé la popularité de Zao. Elle restait encore lundi après-midi l'application gratuite la plus téléchargée en Chine, selon le cabinet spécialisé App Annie.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, avait estimé en juin qu'il serait «sensé» que son réseau social se dote d'une politique spécifique en matière de vidéos «deepfake».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paradoxe le 02.09.2019 17:05 Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait doucement rire. Ceux qui râle le plus en disant "atteinte à la vie privée" "données personnelles", ce sont ceux qui on fb, snap, insta et Twit. De gros hypocrites qui exposent leur photos et données et après ils crient au loup

  • nedned le 02.09.2019 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca serait une appli Américaine (premier a avoir récolter et diffuser les infos personnels) ça serait normal. Dès que c’est la Russie ou la Chine, y’a problèmes! Il faut reconnaître que la chine est leader en IA.

  • Robochiote le 02.09.2019 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    Super bien fait! La technologie, c'est fou...et dans 5 ans :)

Les derniers commentaires

  • Robochiote le 02.09.2019 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    Super bien fait! La technologie, c'est fou...et dans 5 ans :)

    • @Robochiote le 03.09.2019 12:36 Report dénoncer ce commentaire

      et c'est utile pour quelle raison?

  • Paradoxe le 02.09.2019 17:05 Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait doucement rire. Ceux qui râle le plus en disant "atteinte à la vie privée" "données personnelles", ce sont ceux qui on fb, snap, insta et Twit. De gros hypocrites qui exposent leur photos et données et après ils crient au loup

    • @Paradoxe le 03.09.2019 12:36 Report dénoncer ce commentaire

      exactement! Avec cette app ils connaissent déjà votre visage...

  • nedned le 02.09.2019 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca serait une appli Américaine (premier a avoir récolter et diffuser les infos personnels) ça serait normal. Dès que c’est la Russie ou la Chine, y’a problèmes! Il faut reconnaître que la chine est leader en IA.

    • Sou ass et le 03.09.2019 13:16 Report dénoncer ce commentaire

      Oh oui, ici on idolâtre les USA, sans se rendre compte qu'ils ne sont nullement nos amis. Ils n'ont de tout temps que défendu leurs propres intérêts.