Affaire Theranos

15 mars 2018 14:18; Act: 15.03.2018 14:55 Print

Une «arnaque» qui servira de leçon à la Silicon Valley

Theranos et sa patronne Elizabeth Holmes prétendaient révolutionner les analyses sanguines: ils ont en fait trompé les investisseurs sur la technologie utilisée.

storybild

La chute d'Elizabeth Holmes est d'autant plus marquante qu'elle figura en 2015 sur la liste des 100 personnalités les plus influentes de la planète du magazine «Time». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La SEC, le gendarme boursier américain, a accusé mercredi Theranos, sa dirigeante-fondatrice Elizabeth Holmes et son ancien président Ramesh Balwani, d'être parvenus à lever «plus de 700 millions de dollars auprès d'investisseurs au travers d'une fraude élaborée qui a duré plusieurs années, pendant lesquelles ils ont exagéré ou menti à propos de la technologie, des activités et des performances financières de l'entreprise» de biotechnologie.

Ce dénouement, que la SEC présente comme une «leçon» pour la Silicon Valley, vient acter la chute d'Elizabeth Holmes, que certains comparaient à Steve Jobs, le défunt patron-fondateur d'Apple. En lançant Theranos en 2003, à 19 ans, elle promettait des diagnostics plus rapides et moins chers que ceux des laboratoires traditionnels aux États-Unis, grâce à des méthodes présentées comme révolutionnaires, permettant jusqu'à 200 analyses avec une toute petite quantité de sang.

Plusieurs mensonges

Mais une série d'articles parus fin 2015 dans le Wall Street Journal avait commencé à semer le doute sur la véracité de ces affirmations. Quelques mois plus tard, le ministère de la Santé avait lui aussi fait part de ses réserves. En réalité, affirme la SEC dans son communiqué mercredi, le système vanté par la start-up - basée à Palo Alto, en plein cœur de la Silicon Valley - «ne permettait de réaliser qu'une toute petite quantité de tests, et la société réalisait l'immense majorité des tests des patients avec d'autres dispositifs fabriqués par d'autres entreprises».

Theranos, Mme Holmes et M. Balwani avaient même affirmé que leurs produits étaient utilisés par le ministère américain de la Défense sur le terrain en Afghanistan et que l'entreprise aurait un chiffre d'affaires de 100 millions de dollars en 2014: en fait, le gouvernement n'a jamais utilisé ces produits et Theranos a dégagé en 2014 un revenu de... 100 000 dollars. Pour la SEC, cette affaire doit servir d'exemple à la Silicon Valley, qui fourmille de start-up cherchant des financements et d'investisseurs aux poches pleines, avides de parier sur des entreprises qui se présentent presque toutes comme révolutionnaires.

Theranos et Elizabeth Holmes ont signé avec la SEC un accord amiable, aux termes duquel la dirigeante accepte de payer une amende de 500 000 dollars, cède le contrôle de l'entreprise et n'a pas le droit de diriger une entreprise cotée pendant dix ans. Elle devra aussi rendre à Theranos près de 19 millions d'actions qu'elle détient dans la start-up, qui était encore valorisée à près de 10 milliards de dollars en 2014.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mimile le 15.03.2018 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    500.000 dollars pour une fraude de plusieurs milliards? Et combien d'argent a-t-elle discrètement dévié vers un petit paradis fiscal sans que les actionnaires et la SEC ne le sachent?

  • Samuel le 15.03.2018 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Charles Louis Fleischmann, évidemment!

Les derniers commentaires

  • Samuel le 15.03.2018 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Charles Louis Fleischmann, évidemment!

  • Mimile le 15.03.2018 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    500.000 dollars pour une fraude de plusieurs milliards? Et combien d'argent a-t-elle discrètement dévié vers un petit paradis fiscal sans que les actionnaires et la SEC ne le sachent?