«League of Legends»

27 octobre 2020 07:46; Act: 27.10.2020 10:13 Print

Une finale inédite avec les stars de demain

Le titre mondial se disputera entre les surprenants Chinois de Suning et les Coréens de Damwon, qui ont éliminé les Européens de G2.

storybild

Showmaker (à g.) et Nuguri, de l’équipe coréenne Damwon, ont fait très forte impression cette année. (photo: Riot Games )

Sur ce sujet
Une faute?

Les stars de «League of Legends» Faker, Caps ou encore Jackeylove ne pourront que regarder la finale des Worlds, samedi dès 11h. Triple champion du monde, le premier n'a pas réussi à se qualifier avec T1 (ex-SKT), marquant la plus grande surprise avant la phase finale du championnat du monde. Présent en demi-finale avec son équipe G2, le Danois Caps n'aura, lui, pas la possibilité de tenter de décrocher enfin le titre mondial, après avoir disputé la finale 2018 avec Fnatic puis celle de 2019 avec son équipe actuelle.

Quadruples champions d'Europe en titre, G2 a subi la loi du n°1 coréen, Damwon en s'inclinant 3-1, samedi. L’équipe de Caps et Perkz a même sombré lors de la dernière manche, perdue sur un véritable stomp en seulement... 19 minutes. MVP de cette demi-finale, Beryl (Damwon) a donné une leçon à Mickyx, qui est passé totalement à côté de son match, alors que le joueur de G2 a fait preuve d'une remarquable constance tout le long de 2020. La victoire de Damwon signe le retour en finale d'une équipe coréenne, après deux ans d'absence. Une éternité.

La Chine pourra prétendre conserver son titre, remporté en 2018 par IG puis en 2019 par FPX. Mais elle devra faire confiance à sa troisième équipe, Suning, qui a réussi l'exploit de battre la meilleure équipe de l'Empire du Milieu cette année, TES et sa star Jackeylove. Le champion 2018 avec IG a été totalement muselé par Suning (défaite 3-1). Les surprenants Suning, sont même passés de la 11e place de LPL, le championnat chinois, au printemps, à une qualification avec la manière en finale des Worlds. Et cela, alors qu'aucun de ses joueurs n'avait gagné de Best of 5 à l'international avant cette année. Le conte de fées continuera-t-il pour Suning face à Damwon, qui fait figure de favori? Réponse samedi.

(L'essentiel/mey)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.