Problème résolu

23 février 2014 10:18; Act: 24.02.2014 11:16 Print

WhatsApp a connu une panne mondiale

Trois jours après son rachat à prix d'or par Facebook, le service de messagerie mobile a connu une panne de plusieurs heures, samedi soir. Tout est rentré dans l'ordre dans la nuit.

storybild

En lançant l'application WhatsApp de son smartphone, il était impossible aux utilisateurs de se connecter. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Les services de WhatsApp ont été rétablis. Désolé pour le temps d'arrêt», pouvait-on lire samedi vers 23h45 sur le compte Twitter de l'application mobile rachetée pour 19 milliards de dollars mercredi par le réseau social. Un peu plus tôt, un autre message annonçait que le service de messagerie connaissait des problèmes de serveur sans davantage d'explications. «Désolé nous avons actuellement des problèmes de serveur. Nous espérons que tout va repartir sous peu», écrivait le groupe.

En lançant l'application WhatsApp de son smartphone, il était impossible aux utilisateurs de se connecter et d'accéder à leurs conversations. Ils ne pouvaient non plus ni envoyer ni recevoir de messages. WhatsApp n'a pas indiqué quand la panne a commencé, ni quelle en avait été la cause. Il n'a pas communiqué non plus le nombre de pays affectés.

D'après les spéculations relayées sur son propre compte Twitter, l'une des explications avancées était que l'application était victime de son succès depuis son rachat spectaculaire. Les serveurs n'auraient pas été préparés pour une grande affluence, selon le site spécialisé techcrunch.com. Facebook a racheté mercredi WhatsApp pour 19 milliards de dollars en action et en liquide dans l'espoir de voir doubler le nombre d'utilisateurs de WhatsApp, actuellement de 450 millions dans le monde.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Chris le 23.02.2014 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    ah la la recopier toutes les données des clients Whats App ca peut causer des bugs... ah facebook quand tu nous tiens ...

Les derniers commentaires

  • Chris le 23.02.2014 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    ah la la recopier toutes les données des clients Whats App ca peut causer des bugs... ah facebook quand tu nous tiens ...

    • Uncle Sam le 24.02.2014 09:28 Report dénoncer ce commentaire

      C'est curieux, j'ai eu exactement la même reflexion! Tout configurer pour devier les infos vers la NSA, ça peut en effet faire planter. Les utilisateurs ne pourront pas dire qu'ils n'ont pas été averti. (Quelle blague, qu'il y aurait eu une 'grande affluence').