Messagerie instantanée

10 janvier 2021 19:59; Act: 11.01.2021 19:25 Print

WhatsApp évolue et la concurrence en profite

Les nouveaux utilisateurs affluent sur l’application de messagerie Signal, après que WhatsApp a annoncé un partage de données accru avec sa maison mère Facebook.

storybild

WhatsApp est sous le feu des critiques depuis jeudi, après avoir demandé à ses quelque deux milliards d’utilisateurs d’accepter de nouvelles conditions d’utilisation. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’application de messagerie sécurisée Signal figure en tête des téléchargements sur les plateformes Apple Store et Google Play, dans plusieurs pays, depuis que son concurrent WhatsApp a prévenu, jeudi, qu’il partagerait davantage de données avec sa maison mère Facebook.

Depuis que plusieurs utilisateurs de WhatsApp ont manifesté sur les réseaux sociaux leurs intentions de recourir davantage à son concurrent Signal, à l’image de l’emblématique patron de Tesla Elon Musk, l’application gratuite caracole en tête des téléchargements en Inde, en Allemagne, en France, ou encore à Hong Kong, a-t-elle annoncé samedi sur Twitter.

Chiffrement «de bout en bout»

Pour mieux conquérir ses nouveaux utilisateurs, Signal a même publié un tutoriel pour les aider à importer facilement leurs conversations de groupe depuis une autre application de messagerie.

Si bien que l’afflux de nouvelles connexions a provoqué certains problèmes techniques entre jeudi et vendredi. «Les codes de vérification sont actuellement retardés (...) parce que beaucoup de nouvelles personnes tentent de rejoindre Signal actuellement», avait expliqué l’entreprise.

Lancé en 2014, Signal est considérée par les spécialistes comme l’une des applications de messagerie les plus sécurisées du marché grâce notamment à sa capacité de chiffrer «de bout en bout» messages ou appels audio et vidéo.

Au point de vite devenir populaire parmi les lanceurs d’alertes et les journalistes, notamment grâce au soutien public d’Edward Snowden, à l’origine des révélations sur les procédés des services secrets américains pour surveiller les télécommunications.

En février, la Commission européenne l’a même recommandée à ses équipes, en particulier pour sécuriser les échanges avec des personnes extérieures à l’organisation.

Contacts et informations du profil

WhatsApp est sous le feu des critiques depuis jeudi après avoir demandé à ses quelque deux milliards d’utilisateurs d’accepter de nouvelles conditions d’utilisation, lui permettant de partager plus de données avec sa maison-mère Facebook.

Les utilisateurs qui refusent ne pourront plus accéder à leur compte à partir du 8 février.

Le groupe cherche à monétiser sa plateforme en permettant aux annonceurs de contacter leurs clients via WhatsApp, voire d’y vendre directement leurs produits, comme c’est déjà le cas en Inde.

Selon l’entreprise, les données qui pourront être partagées entre WhatsApp et l’écosystème d’applications de Facebook (dont Instagram et Messenger) comprennent les contacts et les informations du profil, à l’exception du contenu des messages qui restent chiffrés.

Mais les nouvelles conditions diffèrent entre l’Union européenne et le reste du monde.

Dans le cas de l’UE et du Royaume-Uni, elles ne seront utilisées que pour développer les fonctionnalités offertes aux comptes professionnels WhatsApp Business, a expliqué l’entreprise à l’AFP.

Facebook est depuis des mois, comme les autres «Gafam» (Google, Apple, Amazon, Microsoft), dans le viseur des autorités européennes et américaines qui reprochent à ces conglomérats du nouveau millénaire des pratiques jugées anticoncurrentielles.

(L'essentiel/AFPE)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DenAssangeAssFrei le 10.01.2021 23:00 Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement qu'il existe des alternatives comme Signal ou Gab qui sont nettement mieux en terme de partage de données

  • Seba le 11.01.2021 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut juste se rappeler d’une chose : quand c’est gratuit, c’est toi le produit. ABE

  • luxo qui se respecte le 15.01.2021 21:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @AntonAusTirol il y a LINE une appli gratuite et très sûre, le serveur se trouve au Japon. Je l’utilise de plus de dix ans et pas de problème

Les derniers commentaires

  • luxo qui se respecte le 15.01.2021 21:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @AntonAusTirol il y a LINE une appli gratuite et très sûre, le serveur se trouve au Japon. Je l’utilise de plus de dix ans et pas de problème

  • Merci le 11.01.2021 21:46 Report dénoncer ce commentaire

    Signal appartient à qui?

  • Nobody le 11.01.2021 21:45 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne communique pas sur les réseaux sociaux, il me faut juste des appels gratos. Skype, Whats up, Viber. Quoi d'autres svp? Merci

  • Le Blazé le 11.01.2021 11:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Idem, bye bye WhatsApp et bonjour Signal.

    • Super blazé le 11.01.2021 21:53 Report dénoncer ce commentaire

      C'est la même chose... les ignorants sont les premiers à se croire intelligents.

  • ya pas que le 11.01.2021 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    telegram aussi c'est bien

    • Miligramme le 11.01.2021 18:15 Report dénoncer ce commentaire

      Telegram ne chiffre pas par défaut les conversations (il faut l'activer à chaque fois) et c'est impossible pour les groupes de discussion... donc bof