NFT Bay

20 novembre 2021 22:28; Act: 21.11.2021 21:05 Print

«WTF? Nous avons détruit notre planète pour ça?!»

Un Australien a mis à disposition un fichier torrent contenant 15 téraoctets de fichiers JPEG correspondant à des jetons non fongibles (NFT).

storybild

Le site imite la célèbre plateforme The Pirate Bay. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

The Pirate Bay, le populaire site de fichiers torrents, a inspiré un programmeur et artiste australien. Nommé Geoffrey Huntley, il vient de mettre en ligne un site web baptisé NFT Bay, qui rappelle le design du fameux site de piratage qui a donné du fil à retordre pendant des années à l’industrie du divertissement. Décrit comme «un projet artistique», il permet aux internautes de télécharger un imposant fichier torrent de 15 téraoctets d’images au format JPEG. Baptisé «The Billion Dollar Torrent», il est censé contenir tous les jetons non fongibles (NFT) des blockchains Ethereum et Solana. Il suit le mouvement des détracteurs des NFT qui sauvegardent par un clic droit les œuvres virtuelles vendues grâce à la blockchain.

«Saviez-vous qu’un NFT n’est qu’un lien hypertexte vers une image généralement hébergée sur Google Drive ou un autre hébergeur web 2.0?» explique Geoffrey Huntley, sur une page de description. «Les gens dépensent des millions pour obtenir des instructions sur la façon de télécharger des images. C’est pourquoi vous pouvez faire un clic droit pour enregistrer sous parce que ce sont des images standards. L’image n’est pas stockée dans la blockchain. L’image n’est pas stockée dans le contrat de la blockchain», précise-t-il. «Comme les hébergeurs web 2.0 sont connus pour finir hors ligne (erreurs 404), ce torrent pratique contient tous les NFT, afin que les générations futures puissent étudier la tulipomanie de cette génération et dire de manière collective "WTF? Nous avons détruit notre planète pour ça?!"», écrit-il.

Geoffrey Huntley, qui avec son tweet a suscité une discussion sur Twitter sur la valeur des NFT, pense néanmoins qu’ils ont un futur, mais que cela pourrait se réaliser sans la blockchain, dit-il au site Vice.com.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alf le 20.11.2021 22:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J ai rien. Compris

  • Pauline le 21.11.2021 05:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends rien à cet article

  • borko le 20.11.2021 23:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'adore la démarche, les nft ne sont que des bulles spéculatives.

Les derniers commentaires

  • bonsens le 23.11.2021 01:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un NFT c’est comme un titre de propriété d’un bien unique et de valeur. NFT peut représenter une propriété physique ou virtuelle, son intérêt est basé sur l’impossibilité de falsification des données contenues car elles sont distribuées sur des millions d’ordinateurs en même temps. Chaque NFT coûte entre 50 et 200 euros quand même!

  • georgette le 22.11.2021 19:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je vais ressortir mon Nokia 3210.

  • Mais alors Jamy, le NFT c'est quoi ? le 22.11.2021 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Un bitcoin, c'est une pièce de monnaie, tous les bitcoins ont la même valeur et peuvent être échangés entre eux. Un NFT, c'est comme un bitcoin mais il est unique, un peu comme un titre de propriété.

  • Hurray le 22.11.2021 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour ceux qui comprennent pas en gros : Chaque NFT consomme autant d’électricité qu’une personne en une année car entre autre stocké sur des serveurs. Donc c’est un désastre écologique. Participer à cela c’est détruire encore un peu plus la planète. Encore une lubie de gens qui ne savent pas quoi faire de leurs thunes. Svp n’achetez et ne créez pas de nfts si vous avez un minimum de conscience écologique.

  • Explication importante le 21.11.2021 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce que souligne en filigranes ("fine print" en anglais) cet article c'est que le coeur du problème avec les cryptomonnaies c'est que moyennant une mise de fonds ridicule n'importe qui de suffisamment doué en programmation peut en créer. D'où le terme de "tulipomanie", en référence à la fameuse bulle de 1634 à 1637 (3 ans pour s'en apercevoir!) où la pure spéculation porta le prix d'un bulbe de tulipe à plus de 10000 euros (valeur de nos jours) avant la chute verticale où des idiots s'aperçurent trop tard que n'importe qui pouvait en produire.