Loi européenne

22 octobre 2018 20:13; Act: 22.10.2018 22:41 Print

YouTube ne veut pas de la réforme du droit d'auteur

Le géant du web, filiale de Google, demande à ses youtubeurs vedettes de protester contre un projet européen qui le contraindrait à mieux rémunérer les auteurs.

Sur ce sujet
Une faute?

YouTube a demandé lundi aux youtubeurs de s'engager à ses côtés contre le projet européen de réforme du droit d'auteur, qui vise à inciter les géants du Net à mieux rétribuer les auteurs de contenus originaux. «Expliquez, sur les réseaux sociaux et sur votre chaîne, pourquoi l'économie créative est importante et comment vous serez affecté par cette directive», demande la PDG de YouTube, Susan Wojcicki, dans un message à tous les créateurs de la plateforme.

L'Article 13 du projet de directive, l'un des aspects les plus âprement discuté de la réforme votée en septembre par le Parlement européen, exigerait que les sites de partage de contenu (réseau social, service de vidéo en ligne) déploient une technologie qui filtre automatiquement les contenus protégés par le droit d'auteur. «L'article 13 pourrait empêcher des millions de personnes, allant des créateurs comme vous aux utilisateurs lambda, de mettre en ligne des contenus sur des plateformes telles que YouTube», assure Susan Wojcicki. «L’article 13 menace des centaines de milliers d’emplois de créateurs européens, d’entreprises, d’artistes et de ceux qu’ils emploient», avance la PDG.

Le principe de la réforme est d'inciter les plateformes, comme YouTube, détenu par Google, à mieux rétribuer les créateurs de contenus (article 13), mais aussi de créer un nouveau droit voisin du droit d'auteur pour les éditeurs de presse (article 11), qui doit permettre aux journaux ou agences de se faire rémunérer lors de la réutilisation en ligne de leur production. La réforme doit encore être approuvée à l'issue de négociations entre le Parlement, le Conseil de l'Union européenne et la Commission européenne.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeTroll le 23.10.2018 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    La législation est faite pour protéger les grosses boîtes qui gèrent les auteurs. "Gérer" comme dans "exploiter" - c'est eux qui encaissent, et qui ne refilent presque rien aux vrais auteurs. Youtube & co sont bien ceux qui démocratisent la chose et font en sorte que justement les intermédiaires puissent moins exploiter, et payant davantage aux auteurs.

  • benvoyons le 23.10.2018 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    YouTube devrait expliquer son chiffre d affaire à ce jour dans sa version soi disant gratuite et une approche avec cette loi certes elle lui serait défavorable sans égard au bénéfice mais ils mettront plus de pub ...

  • Agent smith le 23.10.2018 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de faciliter, ca va se compliquer encore plus.. ca va dans le mauvais sens.

Les derniers commentaires

  • Agent smith le 23.10.2018 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de faciliter, ca va se compliquer encore plus.. ca va dans le mauvais sens.

  • LeTroll le 23.10.2018 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    La législation est faite pour protéger les grosses boîtes qui gèrent les auteurs. "Gérer" comme dans "exploiter" - c'est eux qui encaissent, et qui ne refilent presque rien aux vrais auteurs. Youtube & co sont bien ceux qui démocratisent la chose et font en sorte que justement les intermédiaires puissent moins exploiter, et payant davantage aux auteurs.

  • Youtuber le 23.10.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Youtube devrait également expliquer comment il se sert des droits d'auteurs pour démonétiser certaines vidéos (donc plus de rémunération pour le créateur) tout en continuant de toucher les fees payés par les annonceurs...C'est toujours plus facile de passer pour le Chevalier Blanc :)

  • benvoyons le 23.10.2018 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    YouTube devrait expliquer son chiffre d affaire à ce jour dans sa version soi disant gratuite et une approche avec cette loi certes elle lui serait défavorable sans égard au bénéfice mais ils mettront plus de pub ...

  • Oui mais le 23.10.2018 00:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais l'Europe ne va pas toujours céder aux géants US ou hors UE simplement. Il faut mieux règlementer, protéger et riposter en cas d'attaque hostile.

    • Matt le 23.10.2018 10:49 Report dénoncer ce commentaire

      @Oui mais : Article 11 et 13 sont des menaces pour tout les artistes numériques (2D et 3D) et je sais de quoi je parles... je peux me faire, en l’état de la loi, censuré par cette loi pour un contenu que j'ai crée car par payer de droit d'auteur à moi même... vous voyez le non sens de la chose... renseignez vous sur le coup d'un enregistrements de copyright (hors copyright CC, qui eux sont free mais dispo que sur quelques plateforme dont Vimeo)... si je dois vendre un rein à chaque fois que je produit une image, mal barré... et honnêtement, ça m’intéresse pas d'engraisser les politiciens...

    • occupez-vous de mes amis le 23.10.2018 13:14 Report dénoncer ce commentaire

      Une attaque hostile lol mdr !!!