«Urne virtuelle»

29 juin 2014 16:02; Act: 29.06.2014 16:19 Print

YouTube vous propose de soutenir les artistes

Les internautes pourront soutenir les créateurs de vidéos qui leur plaisent par un don d'argent. Une «urne virtuelle» a été établie par Youtube.

storybild

Il n’y aura donc pas d’objectif financier à atteindre dans un temps donné comme dans les projets Kickstarter ou Indiegogo. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

YouTube va tester sur plusieurs chaînes une «urne virtuelle» permettant aux fans de récompenser leurs YouTubers favoris. Contrairement aux plateformes de financement participatif, le montant sera limité entre 1 et 500 dollars et concerne des œuvres déjà existantes. Il n’y aura donc pas d’objectif financier à atteindre dans un temps donné comme dans les projets Kickstarter ou Indiegogo.

La plateforme rivale Vimeo avait déjà introduit cette formule de chapeau virtuel pour les artistes avec des dons possibles via Paypal ou par carte de crédit. Des jeunes pousses comme Tipeee et Patreon ont également déjà investi le filon.

Gestion en temps réel

Les créateurs de contenu peuvent aussi s’appuyer sur une application mobile de gestion sous Android, et bientôt sous iOS. Ils peuvent surveiller le trafic généré par leur chaîne et interagir avec leur audience. Ils ont désormais accès en temps réel à ces données.

Gamers choyés

La filiale de Google a fait en outre un pas supplémentaire pour éviter l’exode des gamers sur la plateforme Twitch. Elle acceptera la diffusion à un taux de 60 images par seconde, bonifiant la qualité des scènes d’action filmées. Par ailleurs, une bibliothèque sonore, qui contient déjà des centaines de morceaux gratuits et libres de droits, va être complétée par 7 500 effets sonores.

Traductions collaboratives

Les responsables du portail comptent exploiter leur communauté forte d’un milliard d’internautes pour améliorer le sous-titrage automatique des vidéos. «Dans les prochains mois, les fans seront en mesure de présenter les traductions dans toutes les langues sur la base des sous-titres ou des légendes à disposition, aidant les créateurs de contenu à atteindre encore plus de téléspectateurs», a expliqué sur son blog le géant du Net.

(L'essentiel/ laf)