Vidéoconférence

10 avril 2020 10:52; Act: 10.04.2020 11:20 Print

Zoom se met à jour contre les intrusions forcées

Le service de visioconférence cache désormais le numéro d'identification de la réunion, afin de contrecarrer le phénomène du «zoombombing».

storybild

L'utilisation de la plateforme Zoom a explosé avec la crise du coronavirus. (photo: Olivier Douliery)

Sur ce sujet
Une faute?

Attaquée pour ses failles de confidentialité et de sécurité, la plateforme de visioconférence Zoom avait promis la semaine dernière dans une lettre ouverte signée par son patron et fondateur Eric Yuan de solliciter «toutes (ses) ressources techniques pour (se) concentrer sur (ses) principaux problèmes de confiance, de sécurité et de confidentialité». Le service a commencé à le faire cette semaine en déployant quelques correctifs. Ils visent notamment à lutter contre le problème du «zoombombing», à savoir l'intrusion intempestive d'utilisateurs perturbateurs dans des visioconférences.

Après l'activation par défaut des options «Exiger un mot de passe» et «Activer la salle d'attente», afin de permettre de filtrer les utilisateurs indésirables, Zoom cache désormais aussi le numéro d'identification de la réunion dans la barre de la fenêtre du programme avec la dernière mise à jour 4.6.10. Des petits malins se servaient en effet de cette information, qu'ils identifiaient dans les captures d'écran que des utilisateurs publiaient sur les réseaux sociaux (à l'instar du Premier ministre du Royaume-Unis, Boris Johnson, sur Twitter), pour faire irruption dans les conversations privées non protégées par un mot de passe afin d'y proférer des insultes, voire y diffuser des contenus pornographiques.

Entre-temps, Google, comme d'autres sociétés, a interdit à ses employés d'utiliser Zoom, à la suite des failles de sécurité signalées ces derniers jours et bloque ce service sur leurs ordinateurs professionnels, rapporte Buzzfeed News. Zoom, qui a atteint plus de 200 millions d'utilisateurs en mars dernier (contre encore 10 millions en décembre 2019), doit compter avec les concurrents, Skype, Microsoft Teams ou encore Google Hangouts Meet.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonsens le 11.04.2020 04:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logiciel espion! Il doit être interdit. S’il ne l’est pas c’est parce que votre protection est bidon. L’Europe nous a encore menti

  • NoSmarty le 11.04.2020 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Mais non, tout est confidentiel et privé.

Les derniers commentaires

  • NoSmarty le 11.04.2020 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Mais non, tout est confidentiel et privé.

  • bonsens le 11.04.2020 04:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logiciel espion! Il doit être interdit. S’il ne l’est pas c’est parce que votre protection est bidon. L’Europe nous a encore menti