Facebook et la Chine

24 octobre 2014 10:22; Act: 24.10.2014 11:33 Print

Zuckerberg parle en mandarin pour séduire

Facebook est inaccessible en Chine, où le réseau social est bloqué par les censeurs, mais son cofondateur Mark Zuckerberg poursuit son offensive de charme dans le pays.

Sur ce sujet
Une faute?

Invité à faire une allocution devant un amphithéâtre d'étudiants de la prestigieuse université Tsinghua, mercredi à Pékin, Mark Zuckerberg a stupéfié son public en lançant en chinois: «Bonjour tout le monde!».

Le jeune trentenaire, à la tête du plus gros réseau social du monde, a ensuite continué à parler chinois pendant une session de questions-réponses d'une demi-heure, suscitant encouragements et applaudissements d'un auditoire conquis.

Famille sino-américaine

Mark Zuckerberg répondait certes à des questions formulées de façon simple par un présentateur bienveillant, sur sa couleur préférée («le bleu»), sur son plat chinois préféré, ou sur la famille sino-américaine de son épouse Priscilla Chan. Mais il a également abordé des thèmes plus ardus, dont sa philosophie de créateur d'entreprise: «Le plus important est de ne pas baisser les bras» et «de croire en sa mission», a-t-il déclaré.

Facebook est bloqué en Chine continentale depuis 2009 - à l'instar des réseaux sociaux et sites Twitter, YouTube ou encore, depuis peu, Instagram, tous rendus inaccessibles par les autorités communistes, soucieuses de contrôler étroitement le partage d'informations sur l'Internet local.

(L'essentiel/afp)