LONDRES
Jo 2012Jo 2012

Toutes les informations sur l'événement sportif de l'été

FABIAN CANCELLARA

29 juillet 2012 13:15; Act: 30.07.2012 12:42 Print

«Les larmes sont plus fortes que la douleur»

Toujours sous le choc de sa chute dans la course sur route, le cycliste de l'équipe RadioShack-Nissan-Trek a partagé ses impressions sur Twitter, samedi soir. Il n'a pas de fracture.

La chute de Fabian Cancellara en images.

  • par e-mail

Fabian Cancellara avait la voie royale pour décrocher samedi le titre olympique sur route. Une cabriole à 15 km du but l’a forcé à regarder Vinokourov lui voler son rêve. «Il ne me reste plus de mots, se lamente Fabian Cancellara sur le réseau social. Les larmes sont plus fortes que la douleur. Maintenant nous attendons de faire une radio à la polyclinique du village olympique», a décrit «Spartacus», dépité sur son compte Twitter. «Prions», a-t-il encore ajouté.

Depuis sa salle d’attente, le coéquipier des frères Schleck a tout de même eu quelques mots encourageants pour son coach, Luca Guercilena. «Un grand merci à notre coach. Tu peux être fier. Notre tactique a fonctionné parfaitement jusqu’à ma chute».

«Ce virage a ruiné mon jour parfait»

Fabian Cancellara a aussi adressé ses remerciements à ses coéquipiers, via la Toile. «Je suis tellement fier d’Albasini, Rast, Schär et Elmiger, a-t-il partagé, admiratif. Ils ont couru à la perfection pour moi. Ce virage à droite a ruiné ma journée parfaite», a conclu le quadruple champion du monde et champion olympique de contre-la-montre, dont la défense de son titre acquis voici quatre ans à Pékin ce mercredi est loin d’être garantie. Cancellara a terminé la course avec des éraflures et des contusions, mais souffrait aussi de son épaule droite, qu’il s’était déjà fracturée au Tour des Flandres, en avril dernier.

En soirée, un communiqué de Swiss Olympic s'est voulu rassurant quant à l'état de santé du cycliste suisse. Celui-ci n'as pas de fracture. Il a subi une contusion à l'épaule droite et une hémorragie dans les muscles. Cancellara décidera ces prochains jours s'il est en mesure ou non de prendre part au contre-la-montre du 1er août.

(L'essentiel Online/Olivier Dufour)

Plus de jo 2012