Essai auto

12 mai 2017 09:00; Act: 12.05.2017 16:40 Print

Ce Nissan coupé Q60 a du charme

Branche premium de Nissan, Infiniti propose le coupé Q60 à la place de la G37. Une jolie réussite!

storybild

Le moteur fait le travail grâce à son couple élevé permettant de bonnes reprises.

  • par e-mail

Quatre ans après la berline Q50, Infiniti a imaginé le coupé Q60, également doté d'une direction sans liaison mécanique entre le volant et l’essieu avant. Baptisée direct adaptative steering, elle se révèle très convaincante. En remplaçant la colonne de direction physique par des capteurs et un moteur électrique, Nissan facilite la vie au conducteur dans certaines actions tout en gommant certains défauts. Dès lors, il n'y a plus de soubresauts dans le volant lors d’un passage sur un raccord ou une bosse en appui. Recalibré en 2016 pour la Q50 restylée, ce système profite pleinement au coupé Q60, qui est très élégant sous sa longue robe (4,69 m).

Mais son ressenti reste parfois artificiel, voire déroutant à haute vitesse. Le Q60 n'y gagne ni en poids, ni en place puisqu'une colonne de direction classique reste et se réembraye en cas de défaillance du système électronique. Comme la feue G37, le Q60 n'a ni motorisation diesel, ni motorisation hybride. Exclusivement en essence, la gamme démarre par un 2.0 l turbo de 211 ch (puisé chez Mercedes, partenaire technique d’Infiniti) à roues arrière motrices. Elle passe ensuite au V6 3.0 l biturbo maison, fort de 405 ch et d’une transmission intégrale.

Sans être un foudre de guerre (le 0 à 100 km/h abattu en 7,3 secondes), ce bloc allemand fait le travail grâce à son couple élevé permettant de bonnes reprises. La boîte automatique à sept rapports, également fournie par Mercedes, est sans surprise, avec une gestion plus douce que sportive. Bon train avant, arrière plutôt très sage, amortissement convenable orienté vers le confort, ce Q60 n'engage pas vraiment à une conduite musclée. Limité à l'arrière par un accès étriqué et une lunette basse, c'est un coupé homogène, élégant et performant, qui ne surconsomme pas. Dommage qu'il manque un peu de piment dans cette version 2.0 l.

(Denis Berche/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.